Select Page

Auteur : Dextarian

Le top ciné 2010 de Dextarian

Parce que le rédac-chef doit aussi faire son top, je m’y colle aussi, avec passion et fougue. Certains films intrigueront peut-être. J’ai composé plusieurs top, parce que le cinéma, c’est pas seulement 10 films qu’on retient, c’est aussi des séquences, des musiques, des plans et tout un tas de détails qui ne peuvent pas être oubliés. Sur un panel de plus de 160 films (ce qui fait peu, pour aspirer être un critique pro, je le concède), j’aurais aimé pouvoir en voir plus et surtout ceux qu’ils faut voir pour être cool mais on ne fait pas toujours ce...

Read More

Djinns de Hugues et Sandra Martin

Sortie le 11 août 2010 Après avoir commencé à la télévision puis réalisé plusieurs clips, le couple à la ville et derrière la caméra que forment Hugues et Sandra Martin signe avec Djinns son premier long métrage. Ils ont voulu faire un film qui mélange autant le fantastique que l’Histoire et c’est à partir des nouvelles d’Edgar Allan Poe qu’Hugues et Sandra Martin ont travaillé leurs Djinns. Par la suite, ils ont retrouvé leurs traces dans les contes des Mille et une Nuits, le Coran et même chez Victor Hugo. Les Djinns sont ainsi des esprits du désert dont...

Read More

Fatal de Michaël Youn

Ah mes amis, défendre Fatal et l’avoir aimé, c’est un peu se mettre à dos la majorité des gens qui ont bon goût en France, des revues bien indé comme Chronic’art ou encore Les Inrockuptibles (bien que ces derniers n’ont pas complètement démonté le film). En clair, vous vous séparez d’un certain pan de l’intelligencia du cinéma français et tous ceux pour qui le cinéma, tu vois, est lié aux personnes qui font les choses plutôt que les œuvres en question. Et Fatal, pour un premier film, est une assez bonne réussite même si, comme souvent avec les films de comiques notoires, c’est souvent un mix de gags disséminés un peu partout (voir La Cité de la peur des Nuls par exemple, qui reprenait tous leurs gags de Les Nuls, L’émission). Mais force est de constater qu’il y a une bonne énergie, que Fatal a une vraie mise en scène et une vraie photographie autant qu’un message.. Fatal… c’est Fatal Bazooka, un rappeur bling-bling et hardcore. Ce film raconte ce que serait devenu ce rappeur s’il en avait vendu… 15 millions ! Fatal est désormais une énorme star. Des millions de fans, des dizaines de tubes, 4 Music Awards de la Musique du meilleur artiste de l’année, une ligne de vêtements, un magazine et prochainement l’ouverture de son propre parc d’attraction : Fataland. Il est le N°1 incontesté. En...

Read More

Monsters de Gareth Edwards

Sortie le 1er décembre 2010 Je m’apprêtais à descendre en flèche le Monsters de Gareth Edwards, voyant en ce film une pale copie d’un District 9, même s’il est beaucoup moins racoleur que ce dernier (et moins adoubé aussi puisqu’il n’y a pas un grand ponte du fantastique derrière lui comme Peter Jackson). Mais quand je me suis rendu compte qu’il était presqu’entièrement porté par le réalisateur (producteur et aussi directeur de la photographie), j’ai dû me raviser. En effet, le film a couté la bagatelle de 200 000 dollars, ce qui doit correspondre à la facture de téléphone sur un tournage d’une star moyenne américaine.. Alors, en raison justement de son petit budget, l’équipe du film s’est autorisée quelques libertés puisque certains plans ont été tournés sans autorisation. Les figurants quant à eux sont des amis et connaissances de l’équipe qui étaient disponibles au moment du tournage. Un film fantastique de potes, en somme… Monsters évoque donc le road trip de deux américains qui tentent de rentrer chez eux. En effet, une sonde de la NASA s’est s’écraser dans la jungle mexicaine, libérant sur terre des particules d’une forme de vie extra-terrestre. Six ans plus tard, le Mexique et le Costa-Rica sont devenus des zones de guerre désertées par les populations locales, mises en quarantaine et peuplées de créatures monstrueuses. C’est ainsi que dans ce cadre, un photographe...

Read More

Machete de Robert Rodriguez et Ethan Maniquis

Sortie le 1er décembre 2010 They Fucked up with the wrong mexicain ! On pourra dire que Machete s’est fait attendre et ce, à plusieurs titre. Fausse bande annonce dans le programme Grindhouse imaginé par Rodriguez et Tarantino, l’histoire de cet ouvrier mexicain n’est pourtant pas une création toute fraiche. En effet, il date de 1993, juste après le tournage de Desperado, premier film de ce bon vieux Robert et est déjà apparu plus de 4 fois auparavant dans les œuvres du réalisateur texan (la première apparition date de 2001). Si le film a mis un peu de temps à débarquer dans notre contrée, c’est qu’il s’est pris un demi-shoot au box office américain, calmant un peu les ardeurs des producteurs pour une sortie internationale (en même temps, à l’origine, cela devait être simplement un direct-to-video). Le décor est planté, place maintenant à Machete ! L’histoire de Machete est assez simple. En effet, Ancien membre de la police fédérale mexicaine, Machete (Danny Trejo) est laissé pour mort après son affrontement avec le puissant baron de la drogue mexicain Torrez (Steven Seagal). Il s’est réfugié depuis au Texas, où il cherche à oublier son passé. L’assassinat d’un sénateur et un coup monté font de lui l’homme le plus recherché du pays. Mais cette fois, Machete est bien décidé à se laver de ces accusations et à dénoncer une corruption rampante...

Read More