Maxi Monster Music Show au Palace

Le 10 février 2012 par Cédric Le Men dans Concert

Notes

Durée
80%


Organisation
80%


Intérêt
70%


Total Score
77%

77/ 100

Type:
 
LIEU:
 
 
Date:
 
 
Dates: 15 et 16 mars à La Glacerie (50) : Maison des Arts 24 mars à Achères (78) : Le Sax 21 et 22 mai à Thônes (74) : Festivales Les Vocales 1er juin à Apt (84) : Vélo Théâtre 2 juin à Annemasse (74) : Festival Dehors Dedans 13 juillet : Festival de Bellac (87)
 
Crédit photographique: ©D.R.
 
par Cédric Le Men
La critique

DEX_COOLCréé en avril 2008 au Zèbre de Belleville à Paris, le Maxi Monster Music Show est un spectacle d’influences burlesques mettant en scène une joyeuse bande de monstres de foire dans la tradition du genre instaurée par le chef-d’œuvre de Tod Browning, Freaks. On y retrouve le même goût du décalage, les mêmes personnages atypiques — femme à barbe, homme fort, homme-femme… — dans un spectacle musical aux accents de cabaret. Trois années d’existence et un joli florilège de dates un peu partout en France pour ce Show mis en scène par l’auteur-compositrice-interprète Juliette, maintenant de retour pour quelques dates, dont une au Palace à Paris.

Nous retrouvons donc l’Homme Fort Raymond Butor ; Miss Gabrielle, ravissante femme-tronc ; Sam Kardam, le fakir insomniaque ; la très burtonnienne Olga Nounouchka Bravinski, l’étoile filée du Bolchoï ; Juan.Ita de Panama, l’homme/femme ; le cadavérique Axel de la Rose ; tout ce beau monde, sous la direction de la meneuse de revue Gina Trapezina, la poupée barbue. Une joyeuse troupe qui, 1h30 durant, va se raconter, dans une ambiance à mi-chemin entre le cabaret et le cirque.

Musicalement, c’est très au point, les musiciens — qui sont aussi les acteurs de ce spectacle — sont tous excellents. Leur musique, mélange d’influences latines, blues/country, rock, rappelle celle de l’artiste espagnol Bunbury1. Un mélange d’influences qui compose une musique riche, entraînante, joyeuse et tendre, interprétée par des musiciens de talent, dans un univers décalé, drôle, touchant. On reprochera peut-être toutefois la trop grande simplicité du décor : un simple rideau rouge tendu sur un cadre de porte symbolisant l’entrée de ce cirque burlesque. On aurait peut-être aimé quelque chose d’un poil plus élaboré, toujours à l’image d’un Bunbury qui avait organisé sa tournée Freak Show — on n’est vraiment pas loin — sous un chapiteau, avec attractions foraines et spectacles ambulants. Manque de moyens ou volonté de mise en scène, le fait est que la musique seule ne suffit pas, parfois, à nous immerger dans un univers d’une grande richesse visuelle.

On regrette également que le spectacle ne soit finalement qu’une présentation de chaque personnage, plutôt qu’une histoire continue, une véritable trame. Ceci dit, les personnages de ce Maxi Monster Music Show sont tellement touchants, avec une mention spéciale au batteur/Homme Fort et à Olga, la contrebassiste désarticulée, que le spectacle suffit à prendre et à toucher son public. Un public qui ne s’y est pas trompé, ce soir du 6 février 2012, en lui réservant une véritable ovation finale. À voir et à écouter avec grand plaisir !

Maxi Monster Music Show au Palace, 8 Rue du faubourg Montmartre, 75009 PARIS | Mise en scène : Juliette Noureddine | Décors : Alain Juteau | Lumières : Sébastien Vergnault et Clément Ladune | Direction musicale : Bertrand Lacombe | Le 6 février 2012 |

••••••

Les prochaines dates de la tournée Maxi Monster Music Show 2012 :

15 et 16 mars à La Glacerie (50) : Maison des Arts
24 mars à Achères (78) : Le Sax
21 et 22 mai à Thônes (74) : Festival Les Vocales
1er juin à Apt (84) : Vélo Théâtre
2 juin à Annemasse (74) : Festival Dehors Dedans
13 juillet : Festival de Bellac (87)

••••••

Retrouvez le Maxi Monster Music Show sur Facebook | Site Officiel |

  1. Ancien chanteur du groupe mythique Héroes del Silencio, il entreprend une fructueuse carrière solo depuis la séparation du groupe en 1996. []

A propos de l'auteur

Cédric Le Men
avatar

Issu d’une famille de musiciens, Cédric fonde en 1995 le groupe Zahori, avec lequel il se produit pendant près de 10 ans, avant de se spécialiser dans la réalisation cinématographique à l’ESRA. Il y réalise les courts-métrages "Kaeron" et "Lacrimosa", dont il compose aussi en partie les musiques originales. Plus récemment, Cédric réalise le court métrage "Dieu reconnaîtra les Siens".

2 commentaires sur cet article



  1. avatar
     
    Fabienne

    ça me fait penser à quand j’étais jeune et qu’on allait voir la femme serpent à la foire !


  2. avatar
     
    Dextarian

    Bien dommage que ça ne passe pas bien par chez moi.



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • AltJ
  • Pour que Pendant les Travaux le cinéma reste ouvert reste à l'antenne
  • Sin City 2 photo film la suite sur CDDJ Couverture
  • 2657694088_small_1
  • THE WHO 03
  • REDSKYUNE
  • mesures
  • copyright Ayers Rock Boat Lyon /DR
  • REDSKY2
  • robert-pattinson-in-the-rover