L’Ordre et la Morale, la haine et la violence

Le 29 septembre 2011 par Djool dans Drame

Notes

Réalisation
80%


Casting
75%


Scénario
70%


Photo
80%


Musique
60%


Intérêt
75%


Total Score
73%

73/ 100

Genre: , ,
 
Réalisation:
 
Avec: , , , , , , , , ,
 
 
Scénario: , , ,
 
Photographie:
 
Musique:
 
Pays:
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
Année De Production:
 
Durée: 138 mn
 
Crédit photographique: UGC Distribution
 

Les Plus:

Enfin un bon film de Mathieu Kassovitz après ses déboires à Hollywood.
 

Les Moins:

Polémiques à propos de la façon dont ont été traités les faits..
par Djool
La critique

Après des films de commande tels que Gothika et Babylone A.D., on était en droit de se demander si la carrière de Mathieu Kassovitz n’était pas derrière lui, n’ayant rien fournit de semblable à La Haine ou Assassins depuis 1997. Avec L’Ordre et La Morale, il s’éloigne des studios hollywoodiens pour nous proposer un film plus personnel et authentique. Et ça fonctionne, malgré quelques légères fausses notes.

noumea, mon amour

Philippe Legorjus, GIGN

En octobre 1987, les 7 militaires auteurs de l’embuscade menée en 1984 à Hienghène, Nouvelle-Calédonie, durant laquelle 10 indépendantistes kanaks furent tués, avaient été acquittés. Le jury étant exclusivement composé d’Européens, cela provoqua la colère des kanaks. Par la suite, l’élection présidentielle d’avril 1988, après deux ans de cohabitation, voyait s’affronter au deuxième tour le Premier ministre Jacques Chirac et le président de la République François Mitterrand. Cela coïncidait avec les élections régionales instaurant un nouveau statut pour les territoires DOM-TOM, le controversé statut Pons. Le FLNKS (Front de libération nationale kanak et socialiste), rassemblant la majorité des mouvements indépendantistes, rejeta celui-ci et appela à un « boycott actif » des élections.

C’est suite à ce boycott qu’un groupe de kanaks prit en otage une gendarmerie près de Gossanah, mais cela dérapa avec 4 morts chez les gendarmes. Les forces de l’armée de terre et le GIGN furent déployées pour résoudre le conflit, seulement voilà : l’armée souhaitait régler le problème de façon expéditive avant la fin des élections, tandis que Philippe Legorjus (interprété par Kassovitz) commandant du GIGN, cherchait à jouer le négociateur auprès des kanaks pour résoudre le conflit de manière pacifique.

C’est après avoir lu L’ordre et l’action de Philippe Legorjus, roman relatant les faits de l’époque, que l’acteur/réalisateur a décidé de monter le projet. Connu pour son engagement en faveur des plus démunis, la volonté de ce dernier a été de rétablir la vérité, sachant que les journalistes de l’époque, interdits de présence sur l’île où se produisirent les faits, présentaient les kanaks comme des cannibales sanguinaires et impitoyables. Une très bonne intention donc, et c’est le premier bon point du film.

En revanche, il est dommage que certains seconds rôles sapent un peu le film, tant l’interprétation laisse à désirer (le général de l’armée de terre par exemple). Mais Kassovitz reste juste, et il est important qu’un tel film sorte, tant l’actualité de l’époque avait été paralysée par les prises d’otages du Liban.

Il est aussi important que soient dénoncées les dérives de l’armée, dictées par des politiques qui servent leur propre intérêt avant de servir ceux de leurs citoyens, et c’est malheureusement toujours un sujet d’actualité. Autre bon point : la scène finale avec l’assaut de la grotte, qui offre un aperçu très réaliste de ce que peut être un combat avec des balles qui fusent de tous les côtés. Pour ce qui est du générique de fin, il n’est pas sans rappeler La Cité De Dieu, film également basé sur des faits réels, avec des photos d’époque.


A propos de l'auteur

Djool
avatar

Rédactrice Cinéma et DVD Je cherche encore une citation à mi-chemin entre Emmanuel Kant et Didier Gustin. • Bio : Née dans le 91, a grandi dans le 94, habite désormais dans le 93, parce que Paris ça pue le hispter et la pute à frange (que j'ai été, mais c'est parce que j'y habitais). Ancienne martyr moche à l'école/collège/lycée, j'ai commencé à être bonne à la fac, mais bizarrement, c'est à partir de ce moment que mes notes ont commencé à baisser. • Réalisateurs préférés : Paul Verhoven, Alfred Hitchcock, Les frères Coen, David Cronenberg, David Lynch, Stanley Kubrick, Michel Gondry, Alain Resnais, Michael Haneke, Nicolas Winding Refn, Wes Craven, Wes Anderson, Roman Polanski et Woody Allen même si ce sont les rois des pedobears. • Films préférés : La Nuit Du Chasseur, Psychose, Funny Games, Vertigo, The Eternal Sunshine Of The Spotless Mind, Blindness, Drive, Tetro, Precious, Le Père Noël Est Une Ordure, Smoking/ No Smoking, Scoop, et La Classe Américaine bien sûr ! • Musique préférée : Electro – Rock – Indie – Slam Ghanéen.

11 commentaires sur cet article



  1. avatar
     
    Guilhem

    Oui, la bande annonce claque pas mal et ça permettra de se remémorer certains événements pas si lointains..


  2. avatar
     

    Intéressant de noter que le titre international du film est « Rebellion ».

    http://www.imdb.com/title/tt1242521/


  3. avatar
     
    breizkal

    une rectification : ce ne sont pas 7 militaires qui avaient monté l’embuscade dans laquelle on été massacrés 10 kanak de la tribu de Tiendanite , et qui on été acquittés par un jury de blancs de Nouméa mais des caldoches de la vallée de Tiendanite de la famille Lapetite en particulier .


  4. avatar
     

    Très bien, faudra faire la rectif sur wikipedia alors, parce que c’est là que j’ai choppé l’info.


  5. avatar
     
    MOB

    comme tous les kasso j’ai envie de le voir et comme tous les kasso (ou presque) je n’aimerais pas ce film.
    au moins il est constant !


  6. avatar
     

    [...] le paysage cinématographique français, tout comme Mathieu Kassovitz pour son Ordre et la Morale, Olivier Marchal est l’un des seul réalisateurs à proposer autre chose que des téléfilms [...]


  7. avatar
     
    Kaylee Lewin p

    Mais, ils sont insaisissables, qui pourrait être plutôt favorable


  8. avatar
     

    rha mais mobil bordel, depuis la haine, c’est le deuxième film bien de Kassovitz. J’ai vécu ces événements à la télé comme tout le monde à l’époque autour de moi espérait une fin pacifique et le résultat (volonté de Chirac, Pasqua et pons) a été catastrophique.
    Avec ce film on remet les pendules à l’heure : la France a les mains sales depuis très longtemps, et nous mandatons des batards pour tuer et faire taire les vélléités rebelles de nos anciennes colonies.
    Plutôt que d’encenser une merde comme the Artist, on a injustement ignoré ce film aux césars, et kasso a raison de donner son fuck off à la France.


  9. avatar
     
    Guilhem

    Hum, je ne sais pas si on ne l’a pas ignoré aux César aussi parce qu’il n’a pas vraiment bien marché au cinéma, malgré les très bonnes (et justifiées) critiques. On se console comme on peut.



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • robert-pattinson-in-the-rover
  • copyright Warner Bros. Records /DR
  • Battle-of-the-Bands-Ayers-Rock-Boat-Punk-Savage-Riposte logo
  • Extrait du film
  • Noé
  • copyright © Reprise records /DR
  • orgueb3
  • Le-dernier-diamant
  • 1386172803_EMMANUELA.
  • Captain America, le soldat de l'hiver Photo Chris Evans © The Walt Disney Pictures