Une folle envie de Bernard Jeanjean

Le 31 mai 2011 par Guilhem dans Comédie

Notes

Réalisation
52%


Casting
63%


Scénario
47%


Photo
48%


Musique
41%


Intérêt
47%


Total Score
50%

50/ 100

Genre: ,
 
Réalisation:
 
Avec: , , , , , , , ,
 
 
Scénario: ,
 
Photographie:
 
Musique:
 
Pays:
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
Année De Production:
 
Durée: 80 minutes
 
Crédit photographique: SND
 
par Guilhem
La critique

Réalisateur de J’veux pas que tu t’en ailles et J‘me sens pas belle et scénariste de la série P.J., Bernard Jeanjean accompagné de Martine Fontaine, nous montre les afres d’un couple qui souhaite ardemment un enfant avec Une folle envie. S’inspirant, selon le dossier de presse, de films tels que Juno et Away We Go et la mise en scène de Wes Anderson, il signe ici un film sans prétention mais aussi sans réellement trop d’intérêt. Il faut dire que ce genre de sujet a tellement sa place dans les téléfilms et autres séries qu’on a bien du mal à accrocher, surtout lorsque c’est le seul point d’accroche du film en question.

Yann (Clovis Cornillac) et Rose (Olivia Bonamy) sont jeunes (enfin, dans le film…), ils s’aiment et veulent avoir un enfant. Neuf mois plus tard… toujours aucun bébé à l’horizon. Ils font alors preuve de beaucoup d’imagination et essayent tout…et n’importe quoi. Enfin surtout n’importe quoi. Seulement voilà, à tellement vouloir être trois, est-ce qu’ils ne risquent pas de finir tous seuls ?

Une folle envie n’a pas vraiment une saveur particulière. C’est certes, avec un budget classique et une galerie d’acteurs plus ou moins connu, le genre de production qui constitue un des maux du cinéma actuel français, à savoir faire du téléfilm sur grand écran. Certes, le directeur de la photo a soigné cette dernière, avec quelques images assez travaillées mais clairement, qu’est ce qu’on s’ennuie dans cette comédie aigre douce pas vraiment emballante. Les gags et les dialogues sont complètement éculés et si on n’a pas moins de 25 ans, il y a des chances que cela ne fasse pas trop rire. Et encore, vu l’âge des acteurs et le sujet, il y a des chances que le sujet ne touche pas cette catégorie de spectateurs.

On a de plus l’impression que les acteurs sont en roue libre ici, livrant chacun à leur tour une prestation conforme au scénario mais sans réellement une complicité et une crédibilité manifeste. On a bien du mal à penser un seul instant, malgré la gravité du sujet, à savoir ne pas pouvoir enfanter, que cela soit crédible. Que les deux scénaristes et réalisateurs ont rencontré ce problème dans leur vie est un fait mais on a bien du mal à accrocher à cette histoire, comme si tout paraissait finalement assez factice et ne rejoignait pas la réalité. Et on sait que pour ce genre de chose, rien en vaut une bonne dose de réalité et de détachement pour bâtir un scénario digne de ce nom.

Mais le film lui, ne sait pas exactement ou se situer entre critique de la campagne et l’opposition gens du terroir vs bobo parisien, encore un truc sur les homosexuels (décidemment, c’est un sujet qui passionne toujours autant). On aurait pu penser qu’avec la rencontre d’un couple qui n’arrive pas non plus à avoir d’enfants, on aurait une vision un peu plus adultes des choses, comme par exemple, justement, le fait qu’ils s’échangent pour tenter d’en faire un. Mais cela ne sera qu’ébauché. Comme s’il fallait absolument une morale à cette histoire, et qu’Une folle envie remplisse finalement son cahier des charges. A savoir que les paysans doivent devenir plus des communicants des sentiments qu’autre chose, que rien ne vaut les enfants naturels, que les homos sont des gens comme tous les autres, qu’avoir trois enfants, c’est trop.

Bref, Une folle envie, certes. Mais alors une folle envie de dormir ou Une folle envie de conformisme. Plus un téléfilm qu’un film. Plus un téléfilm du dimanche après-midi qu’un téléfilm du soir, on vient surtout perdre un peu moins d’une heure trente de sa vie et finalement profiter de la clim dans les salles de cinéma et faire marcher sa carte illimitée.

 


A propos de l'auteur

Guilhem
avatar

Créateur du site. Et accessoirement d'autres casquettes et rôles (beaucoup). Envoyez un mail à guilhem@cadependdesjours.com pour toute demande, question, suggestion ou demande plus formelle (courrier des lecteurs accepté aussi).

aucun commentaire sur cet article pour le moment.




Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • Battle-of-the-Bands-Ayers-Rock-Boat-Punk-Savage-Riposte logo
  • Extrait du film
  • Noé
  • copyright © Reprise records /DR
  • orgueb3
  • Le-dernier-diamant
  • 1386172803_EMMANUELA.
  • Captain America, le soldat de l'hiver Photo Chris Evans © The Walt Disney Pictures
  • Death-Proof-vol1_905
  • St. Lô