Thor de Kenneth Branagh

Le 25 avril 2011 par Djool dans Action

Notes

Réalisation
60%


Casting
40%


Scénario
20%


Photo
50%


Musique
30%


Intérêt
30%


Total Score
38%

38/ 100

Genre: , , ,
 
Réalisation:
 
Avec: , , , , , , , , ,
 
 
Scénario: , , , , , , ,
 
Photographie:
 
Musique:
 
Pays:
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
 
Durée: 114 minutes
 
Titre original: Thor
 
Crédit photographique: Paramount Pictures France
 

Les Plus:

Des décors et des costumes à couper le souffle.
 

Les Moins:

Un scénario qui peine à raconter quelquechose d'intéressant.
par Djool
La critique

Thor a été peu adapté au cinéma ou à la télévision. S’il existait deux ou trois dessins animés en 1966,  on ne peut pas dire qu’ils aient connu un franc succès. Comme Marvel a décidé de reprendre tous ses personnages au cinéma les uns après les autres pour faire partager l’univers riche de la « Maison des idées », il était logique que l’un des membres fondateurs des Vengeurs (Avengers, la célèbre équipe de sup’héros), avec Hulk et Iron Man, ait droit à son adaptation sur grand écran. Suivant la logique de confier ses personnages à des réalisateurs confirmés et/ou plus intellos après Gavin Hood pour Wolverine, la compagnie a jeté son dévolu sur  Kenneth Branagh, le réalisateur anglais plus habitué à adapter du Shakespeare qu’à tourner du Blockbuster façon Michael Bay1

Thor étant supposément une sorte de Dieu dont le « personnage » existait déjà dans la mythologie nordique, il était évident que ce serait le plus difficile des vengeurs à adapter au cinéma. La première partie du film a la bonne idée de commencer par nous raconter l’histoire de Thor (Chris Hemsworth) et des conflits de famille entre son père Odin (Anthony Hopkins), son envieux de frère Loki (Tom Hiddleston).

Très beau, léché, le royaume d’Asgard est totalement réussi visuellement, avec un rendu rétro-futuriste, mélangeant la science et la magie, nous offrant une vision assez rare des univers parallèles décrits dans les Marvel Comics. Que ce soit les décors, les costumes ou encore l’architecture, l’équipe des effets spéciaux a vraiment bossé dur et ça se voit, même si des fois on se demande si Kenneth Brannagh ne s’est pas inspiré des dessins animés SilverHawks ou Cosmocats au niveau de l’esthétique voulue.

Pour la petite histoire, Thor, fils du roi d’Asgard et figure principale des « Neufs Royaumes » est sur le point d’accéder au trône tandis que son père vieillit et que le pouvoir du royaume s’affaiblit face aux attaques des Géants de Jotunheim, bien décidés à chier dans les bottes des Asgardiens. Une nouvelle guerre semble inévitable, surtout que le frérot Loki, très fout la merde dans l’esprit, pousse Thor à en découdre avec les Géants bleus qui ont eux aussi une sorte de mini Kraken à releaser. Sauf que papa en mode faites l’amour, pas la guerre, pense que Thor a tord et ejecte fiston sur terre. Et Thor sur terre, on se fait sérieusement chier.

Brannagh troque les images de synthèse soutenues par une 3D totalement inutile et rendant le film bien trop sombre dans le sens visuel du terme, par une terre plate et sans relief ou la 3D est plus que dispensable, elle en devient même insoutenable. La tri-dimension devient une bi-dimension dans une amérique pleine de rednecks concourant façon roi Arthur et l’Excalibur à soulever le marteau de Thor, coincé dans le désert depuis trop longtemps.

Brannagh passe d’un ton assez sérieux et shakespearien à de l’humour et des gags à 2 roubles ; par exemple le moment où notre héros bienveillant se fait taser la tronche violemment, le running-gag de Natalie Portman qui le renverse avec son pick-up plusieurs fois, ou encore le coup de la piqûre tranquillisante qui montrent à quel point le personnage n’est pas si balaise que ça. Les talents de Portman et de Stellan Skarsgård sont ici sous-exploités, pire : on sent la Natalie totalement amourachée de ce tas de muscle aryen en mode timide et peu sûre d’elle, alors que merde quoi, c’est Natalie Portman : elle peut se taper n’importe quel mâle hétérosexuel sur cette planète !

Une vraie déception donc, même si on se rend compte que ce Marvel sert plus de positionnement du perso de Thor avant la sortie de Avengers en 2012. C’est tout de même dommage qu’il n’y ait pas eu plus de développement scénaristique comme Jon Favreau avait réussi à faire avec Iron Man, mais ici, on est plus dans le blockbuster d’été façon Hulk avec Edward Norton : des costumes, des décors, mais des personnages fades et sans consistance ; ce qui laisse présager du pire pour Captain America.

  1. A noter que plusieurs réalisateurs avaient été présentis, comme  Matthew Vaughn, Sam Raimi, David S. Goyer ou encore  D.J. Caruso. []

A propos de l'auteur

Djool
Profile photo of Djool

Rédactrice Cinéma et DVD Je cherche encore une citation à mi-chemin entre Emmanuel Kant et Didier Gustin. • Bio : Née dans le 91, a grandi dans le 94, habite désormais dans le 93, parce que Paris ça pue le hispter et la pute à frange (que j'ai été, mais c'est parce que j'y habitais). Ancienne martyr moche à l'école/collège/lycée, j'ai commencé à être bonne à la fac, mais bizarrement, c'est à partir de ce moment que mes notes ont commencé à baisser. • Réalisateurs préférés : Paul Verhoven, Alfred Hitchcock, Les frères Coen, David Cronenberg, David Lynch, Stanley Kubrick, Michel Gondry, Alain Resnais, Michael Haneke, Nicolas Winding Refn, Wes Craven, Wes Anderson, Roman Polanski et Woody Allen même si ce sont les rois des pedobears. • Films préférés : La Nuit Du Chasseur, Psychose, Funny Games, Vertigo, The Eternal Sunshine Of The Spotless Mind, Blindness, Drive, Tetro, Precious, Le Père Noël Est Une Ordure, Smoking/ No Smoking, Scoop, et La Classe Américaine bien sûr ! • Musique préférée : Electro – Rock – Indie – Slam Ghanéen.

12 commentaires sur cet article



  1. avatar
     
    Q.

    C’est un personnage creux par nature. La BD est souvent chiante et tourne en rond. Le personnage de Thor n’évolue pas. En revanche, ce qui est chouette ce sont les personnages secondaires. Dans la BD, hein. J’parle pas du film qui est un de ces films classiques Marvel qu’on cherche même pas à aimer ou à detester. Quand on est fan, on sait qu’on va être déçu d’avance.
    Mais ce qui est incroyable c’est que le personnage existe depuis 50 ans, qu’il lui ai arrivé des tas d’aventures. (Par exemple, une aventure cosmique vraiment chouette où il se retrouve à se battre contre Thanos, bien loin de l’univers de la magie donc) et que malgré tout ça, y’a pas un scénariste qui peut être original et pondre un scénar’ vraiment intelligent. Mais une fois encore, c’est toujours le même ras-le-bol.


  2. Profile photo of Djool
     

    Ben quoi Loki? Le perso est pas très développé hein, on apprend juste très vite ses véritables origines, on se doute très vite que c’est pas un vrai gentil… bref, perso sans relief ni consistance.


  3. Profile photo of Djool
     

    Ah et sinon j’ai éprouvé les pires difficultés à me retenir d’utiliser cette affiche dans mon article : http://www.micheletorr.com/catalog/images/DVD2005-Olympia.jpg


  4. Profile photo of Mathieu
     

    Elle est déjà forbidden, ton affiche, Djool.

    Et sinon, ouais, c’est pas nouveau que le pauvre Thor n’est intéressant qu’avec d’autres persos.

    Par contre, pour le film du Cap à venir, ça peut être très bon.


  5. avatar
     
    Dextarian

    Le problème avec l’histoire de Thor, le film, c’est que c’est l’histoire de Thor la BD il y a très très longtemps. Si le retour sur terre pour un dieu sans pouvoir était une bonne idée, la refourguer telle qu’elle comme ça au cinéma est un peu un manque d’ambition. Mais Marvel a décidé de coller un peu plus à ses productions qu’aurapavant et l’effort est à souligner.

    De toute façon, je vais aller voir ce film que pour Kat Dennings, qui décidément, après Defendor, semble bien kiffer d’apparaitre dans des films de super héros (ou du moins qui se prennent pour tel).

    Quant à la BD Thor, le cycle de Simonson, qui a été sorti en France par Lug devenu SMIC par la suite était assez bien frappant. Pour le reste, oui, c’est comme Hulk : si t’as pas un scénariste de la trempe d’un Peter David pour le géant vert, ça tourne très vite en rond.


    • avatar
       
      Dom

      Ben attention parce que Kat Dennings, aussi mignonne soit-elle, est bloqué dans un personnage très puéril – mais qui a le mérite de nous faire décocher qq sourires !

      Bon sinon je partage vraiment l’avis de Djool, au final, on sent que Marvel se dépêche de présenter tous ses persos pour THe Avengers – mais pourquoi cette précipitation, serait-ce vraiment la fin du monde en 2012 ?


  6. avatar
     
    Dextarian

    Juste un truc qui m’amuse : on ne dit plus Les Vengeurs maintenant en 2011 mais Avengers… mince alors, 20 ans de BD à jeter à la poubelle :D

    Bref, oui, oui, Thor, et ça aurait été une bonne surprise, n’est pas un grand film. Bon, c’est un peu une série qui a subit des relauches assez souvent, voire même des arrêts tout court. Mais ca été le cas de toutes les séries mettant en scène des personnages hors mutants…

    Les personnages Marvel, hors X-Men, sont de toute façon plus fait pour les adolescents et pré ado que pour des adultes, jeunes adultes.

    Et si ça doit arriver en 2012, c’est surtout que les vengeurs sont prévus depuis quelques temps maintenant et que des films comme Thor ou Captain America auraient peut-être du sortir plus tôt. Depuis Iron Man et Hulk en 2008, ça commence à faire pour sortir l’équipe au complet.

    Sans compter qu’il va manquer un film sur Hank Pym (Ant Man) qui ne sera pas sorti avant Les Vengeurs…


  7. avatar
     

    [...] la manière d’un Thor, d’un Superman ou d’autres super héros, l’aventure de Green Lantern prend vie en dehors de [...]


  8. avatar
     

    [...] peut souffrir du ridicule et tout le monde le sait. Alors certaines scènes sont, comme pour Thor, clairement faites pour éviter de tout prendre au second degré en distillant une bonne dose [...]


  9. avatar
     

    [...] cou, Charlie récupère de surcroît son gamin de 11 ans, Max  (Dakota Goyo, déjà vu dans Thor)  qu’il avait abandonné tel un vulgaire chaton sur l’autoroute chez sa mère (la mère de [...]



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • Tha Blue Herb Stilling, Still Dreaming pochette
  • phox
  • Sans titre
  • Trognes court metrage
  • Les Cartes du Pouvoir
  • Luther Vandross Never Too Much cover
  • Pride film still
  • ballae entre les tombes liam neeson
  • aqme nouvel album 2014 Couverture
  • lucy Scarlett Johansson Luc Besson Photo Dehors Couverture