Quand trois mythes se croisent…

Le 29 janvier 2011 par Elise J. dans Fantastique
the-vampire-diaries-cast

Notes

Réalisation
80%


Scénario
80%


Casting
80%


Photo
80%


Son
80%


Musique
80%


Interêt
80%


Total Score
80%

80/ 100

Genre: ,
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
par Elise J.
La critique

Les vampires n’en ont pas fini d’être tranquilles. Il faut dire qu’ils ont de la matière pour faire travailler l’imagination. The vampire diaries de Kévin Williamson (réalisateur) et Julie Plec (réalisatrice) ne vaut certes pas True Blood, mais une fois le cap des 4/5 premiers épisodes passés _ qui sont vraiment ennuyeux et qui se dirigent plus vers un public adolescent_ on ne résiste plus : la suite est plus mature et plus cruelle. Il faut dire que le ténébreux Damon et la mystérieuse Katherine y sont beaucoup pour quelque chose. Et puis ça ne parle pas que de vampires, mais aussi de loups-garous et de sorcières ! The vampire diaries est une autre série inspiré d’une saga sortie au nombre de 4 tomes en France, Le journal d’un vampire (notez la mauvaise traduction, puisque la plus exacte serait Les journaux d’un vampire, mais passons ce détail).

Elena et Jérémy Gilbert ont perdu leurs parents dans un accident de voiture. Quatre mois plus tard il est toujours dur pour eux de faire face à cette réalité, pour laquelle il n’est pas possible de retourner en arrière afin d’éviter cela. Ils décident malgré tout de continuer à vivre normalement. Elena Gilbert est populaire au Mystic Falls High. Elle se voit fascinée par les deux frères Salvatore, Damon et Stephen. Elle finira par découvrir que ce sont des vampires….

Pour une fois, l’héroïne d’une série de vampires n’est pas blonde mais brune (une différence avec les bouquins où elle est décrite comme blonde) : Buffy, Vicky Nelson dans Blood Ties, Sookie dans True Blood… C’est certes un petit détail, mais ce détail peut en séduire plus d’un. Elena (Nina Dobrev) n’est pas vilaine, les messieurs pourront succomber à son charme comme les demoiselles succomberont à celui de Damon (Ian Somerhalder vu dans Lost, Les experts et apparu dans un épisode de la saison 3 de Smallville). Damon c’est un peu comme Éric de True Blood : le faux méchant avec un fond gentil, mais qui ne veut pas le montrer par fierté masculine.

Le casting ravira donc autant le public masculin que le public féminin, même si pour les messieurs seules Elena et Katherine surpassent le reste. Oh mais oui c’est évident : ce sont toutes les deux des sosies et du coup y’a toute une intrigue qui plane autour de ça, surtout qu’elles se retrouvent mêlées à une histoire de malédiction avec une pierre de lune, la malédiction des lycanthropes (ou loups-garous pour les puristes). En parlant de loups, mesdames, vous ne résisterez sans doutes pas au charme de Taylor (Michael Trevino croisé lui aussi dans la saison 9 de Les experts et la saison 1 de Mentalist) ! On a de la peine pour ce qui lui arrive, pourquoi lui ? Mais on se dit tant mieux : on le verra ainsi de plus en plus souvent durant tout le long de la série. Les spectatrices de The vampire diaries sont vraiment cruelles : voir un personnage souffrir pour le voir plus longtemps et plus souvent, c’est quand même assez malsain vous ne trouvez pas ? La majorité féminine adorerait voir Damon Salvatore et Elena Gilbert ensemble, mais c’est le frère de Damon, Stephen (Paul Wesley) qui a su prendre le coeur d’Elena. Imaginez la réaction de celle-ci quand elle apprend que Katherine (rappelons que c’est son sosie) est une ex de Stephen ? Mais l’amour est plus fort que tout et la série est forte avec ça.

On s’identifiera facilement à l’un des nombreux personnages et c’est sûrement l’une des plus grandes forces de la série. Caroline (Candice Accola) la meilleure amie qui veut tout faire pour être reconnue comme étant la meilleure du lycée face à une Elena qui a la cote chez les lycéens. Cette jalousie va entrainer des réactions et actions puériles de la part de Caroline, un régal pour le spectateur. Jérémy (Steven R. Mcqueen), le frère d’Elena, qui n’a pas beaucoup d’amis, pour ne pas dire aucuns, mais qui va tomber sous le charme d’une petite nouvelle qui cache quelques sombres secrets… Alaric Saltzman (Matthew Davis), le professeur d’histoire qui sait tout sur Mystic Falls et les mystères qui sont liés à cette ville. C’est un peu comme notre cher Gilles dans Buffy. Mature et posé, y’a de quoi s’y attacher. N’oublions pas les parents, membres du Conseil de Mystic Falls (oui parce que Mystic Falls a un Conseil, et ce Conseil est évidemment au courant de l’existence des vampires, mais on admire l’efficacité de Damon à cacher qu’il en est et pire à devenir membre de ce conseil, quand il faut être méchant, Monsieur est doué !).

Dans The vampire diaries, certains vampires peuvent sortir en pleins jour, mais la justification est bien trouvée : c’est une bague ensorcelée par une sorcière qui leur permet ce tour de passe-passe. Il existe d’autres bagues avec d’autres propriétés magiques : comme le fait de pouvoir ressusciter d’entre les morts… une façon originale de tourner le mythe a sa sauce et toujours mieux que de briller comme un diamant en plein soleil !

Outre ce casting de belles gueules (et vous n’aurez pas fini de baver), The vampire Diaries se regarde aussi assidûment grâce à ses nombreux rebondissements : on sera surpris plus d’une fois par le dénouement de l’histoire. Passez le cap des 4/5 premiers épisodes (on ne le dira jamais assez) et vous ne le regretterez absolument pas !

Ça se passe les samedis à 16H30 sur TF1, mais la VOST est à priviligier, il n’y a rien de mieux pour tout comprendre. La VF a un don pour déformer certaines explications pourtant importantes, comme toujours avec les films et les séries !


A propos de l'auteur

Elise J.
avatar

Étudiante en médiation culturelle à la Sorbonne (niveau Licence). Musique, cinéma et littérature font partie intégrante de mes loisirs. Les événements culturels, que ce soit la visite de musées, d'expositions ou de salons sont aussi dans mes centres d'intérêt.

2 commentaires sur cet article



  1. avatar
     

    Je dois avouer que j’ai décroché de la série après vingt minutes du premier épisode. Beverly Hills chez les vampires ça me faisait saigner. Mais bon, je vais recommencer à le revoir, au moins jusqu’à l’épisode 7, question de voir…



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • AltJ
  • Pour que Pendant les Travaux le cinéma reste ouvert reste à l'antenne
  • Sin City 2 photo film la suite sur CDDJ Couverture
  • 2657694088_small_1
  • THE WHO 03
  • REDSKYUNE
  • mesures
  • copyright Ayers Rock Boat Lyon /DR
  • REDSKY2
  • robert-pattinson-in-the-rover