Le top ciné 2010 de Dextarian

Publié le 30 décembre 2010 par Dextarian dans CDDJ PLUS

Parce que le rédac-chef doit aussi faire son top, je m’y colle aussi, avec passion et fougue. Certains films intrigueront peut-être. J’ai composé plusieurs top, parce que le cinéma, c’est pas seulement 10 films qu’on retient, c’est aussi des séquences, des musiques, des plans et tout un tas de détails qui ne peuvent pas être oubliés. Sur un panel de plus de 160 films (ce qui fait peu, pour aspirer être un critique pro, je le concède), j’aurais aimé pouvoir en voir plus et surtout ceux qu’ils faut voir pour être cool mais on ne fait pas toujours ce qu’on veut…

Top ten movies of dextarian, the best writer of the world





Les « top 10 2010″ :

1 - Kick-Ass de Matthew Vaughn :
Comment ne pas mettre ce film en première position alors que je l’ai vu deux fois au ciné et encore plus en DVD. Plus édulcoré que le comics (que je n’ai pas en ma possession d’ailleurs, mais je prends les cadeaux), il est jouissif, fun, avec les auteurs de la BD associés au projet (les planches de Romita Jr sont divines dans le film) et cela reflète finalement pourquoi on lit des comics quand on est ado.

2 – Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans de Werner Herzog :
Herzog a donné de l’ironie et de l’humour noir à un film qui n’est donc pas un remake de celui d’Abel Ferrara  mais une variation réussie de son célèbre personnage.

3 – Dans ses yeux de Juan José Campanella :
L’Oscar du film étranger est amplement mérité pour ce film qui mélange une histoire policière et une histoire d’amour à plus de 25 ans d’intervalle, avec un plan séquence de malade qui sent un peu la touche De Palma. Joli et subtil.

4 – The Ghost-Writer de Roman Polanski :
Classique en plein, Polanski signe un solide thriller politique dans un décor de fin du monde. Aussi lent que peuvent être les enquêtes politiques, cette histoire de négrier permet surtout de dire que le cinéma, c’est un peu aussi savoir bien raconter des histoires. Je l’ai vu deux fois, tiens au passage.

5 – Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d’amour… de Pascal Thomas :
La comédie romantique française de l’année. Rien que le titre est marrant. Le film, très bobo attitude, m’a bien plu. J’aime bien ce réalisateur et j’aime bien sa façon douce-amère de raconter les choses.

6 – Le Nom des gens de Michel Leclerc :
La comédie française de l’année. Et sociale en plus. On a enfin réussi à faire un générique arty, un scénario intéressant et mélant les conflits de la société française avec de vrais rapports humains et un talent certain pour l’écriture et la mise en scène qui cherche autant à suivre des personnages qu’à donner un brin de fantaisie.

7 - Eastern Plays de Kamen Kalev :
la fête du cinéma, c’est bien. Ca permet de voir des films d’auteurs. C’est le cas de celui de Kalev où se mélangent la Bulgarie, la Turquie, le racisme, la vie de l’acteur et leur relation avec le réalisateur. Une belle photographie et une vision de ce qu’est un pays de l’Europe de l’est dans une histoire intimiste.

8 - We Are Four Lions de Chris Morris :
Ou comment arriver à faire rire avec un sujet qui ne l’est pas et où ça se finit mal pour les personnages. Malgré une mise en scène très séries britanniques et avec des moyens faussement cheap, le film de Chris Morris est chargé en humour noir et quelques répliques sont tout bonnement foudroyantes. A voir et à revoir.

9 – Buried de Rodrigo Cortés :
Il fallait un film espagnol et j’ai hésité entre Cellule 211 et Buried. Mais ce dernier montre cette nouvelle génération de réalisateurs espagnols qui depuis 10 ans enfoncent les français et lorgnent du coté des américains dans le sacro saint thriller. C’est le cas ici avec ce film de genre qui est bien mené et bien orchestré dont l’action se situe dans une simple boite en bois.

10 - Enter the Void de Gaspar Noé :
J’ai hésité à le mettre. Et puis, il faut. On n’a pas trop le choix quand un film est formellement très différent de ce que l’on voit par ailleurs. Et puis il y a Paz de la Huerta, et puis c’est aussi la première fois (et dernière pour le moment) où un dossier de presse a fait mention de cddj (à travers une photo). Et ça, ça n’a pas de prix.

Les « je les aime bien « :
Achille et la tortue de Takeshi Kitano
Bliss de Drew Barrymore
Cellule 211 de Daniel Monzón
Chatroom de Hideo Nakata
Complices de Frederic Mermoud
Crime d’amour de Alain Corneau
Gigantic de Matt Aselton
Holiday de Guillaume Nicloux
Hors de contrôle de Martin Campbell
Infectés de Alex et David Pastor
La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier
La Tête en friche de Jean Becker
Le Mac de Pascal Bourdiaux
Le Temps de la kermesse est terminé de Frédéric Chignac
L’Eclair noir de Alexander Voytinskiy et Dmitri Kiselyov
Predators de Nimrod Antal
Sherlock Holmes de Guy Ritchie
Soul Kitchen de Fatih Akin
Splice de Vincenzo Natali
Tête de Turc de Pascal Elbé
The Social Network de David Fincher
Unstoppable de Tony Scott
Very Bad Cops d’Adam McKay

Les « Bordel, ça aurait pu être mieux merde ! » :
600 kilos d’or pur de Eric Besnard
Black Dynamite de Scott Sanders
Centurion de Neil Marshall
Dans ton sommeil de Caroline et Eric Du Potet
Imogène McCarthery d’Alexandre Charlot et Franck Magnier
La Famille Jones de Derrick Borte
La Horde de Yannick Dahan et Benjamin Rocher
L’Agence tous risques de Joe Carnahan
L’Arnacoeur de Pascal Chaumeil
Machete de Robert Rodriguez et Ethan Maniquis
Piranha 3D de Alexandre Aja
Red de Robert Schwentke
Repo Men de Miguel Sapochnik

Article associé :
-Le top 30 de la rédaction


A propos de l'auteur

Dextarian
avatar

Le rédacteur ciné le plus prolifique (et je ne tiens pas à perdre ce titre!)

15 commentaires sur cet article



  1. avatar
     
    Dextarian

    Après avoir bien parlé de tous les autres tops, je vous attends :


  2. avatar
     
    mobil

    beaucoup trop de films français dans ce top ! beuuuuurk …

    par contre d’accord avec la catégorie direct ton video, car c’est aujourd’hui un vrai souci du cinoche :
    les films sortent plus en salles mais en dvd. et avec cette mode des grands real et acteurs de se tourner vers la série, on aura bientôt plus que du block ultra calibré dans les salles.
    Je viens de lire que « social network » a été vu par les studios comme une grosse prise de risque et un succès surprise, non mé bordouel, un film sur la succès story des 10 dernières années avec des jeunes beaux et riches et où tout le public potentiel connait déjà le produit (FB) ce serait ça un film à risque aujourd’hui ?


  3. avatar
     
    Dimrost

    Bah, le problème, c’est ptet tout simplement que ya pas de thunes, en c’moment. Et dans les cycles où les studios ont pas de thunes, ils font prise de risque zéro.

    En même temps, les gens sont prise de risque zéro dans leurs têtes aussi.
    Tu prends Enter the Void ou Valhalla Rising, ils sont sortis au ciné, dans très très peu de salles, pour en repartir au bout d’une semaine après 5000 entrées chacuns, ou quelque chose comme ça. Donc, bon, quand on voit que des films « à risque » mais fait par des réa hype et bankable, ou en tout cas, médiatisés, comme Noé et Refn rapportent pas un rond en salles, ça donne pas envie de sortir des clous pour ces pauvres gros studios qui ont pas de thunes.

    Et sinon, ton top, il pue.


  4. avatar
     
    Dextarian

    Ah mais si si, il a rapporté Enter the Void : à 50 000 entrée, les coprod du film, gentils petits internautes, récupéraient leurs thunes. Il en faut pas beaucoup ou alors j’ai pas toutes les données du problèmes.

    « Et sinon, ton top, il pue. » : lequel, il y en a deux.


  5. avatar
     
    Pando'

    Plus je vois les tops plus je me dis qu’il faut vraiment que je le vois The Ghost Writer et Enter the void et au fait je vais rajouter Chatroom dans mon top, ça ne changera rien à des modifications ? Je le rajouterai en précisant que c’est suite à une vision de rattrapage.


  6. avatar
     
    mobil la vampire kikoulol

    stoppez tout ! arrêtez les rotatives !
    je viens de voir le film qui bouscule tous les tops ciné 2010, le film de la décennie ! « nous sommes la nuit »

    non je rigole c’est une bouze pour ado qui se lèchent la langue pour faire croire qu’elles sont lesbiennes et qui font les boutiques en rêvant d’éternité : un éternel petit cul bronzé.


  7. avatar
     
    Pando'

    J’allais justement le voir aujourd’hui et j’y suis pas allée, j’allais pas le voir parce que ça parle de vampires uniquement, mais parce que c’était pondu par le réalisateur de Die Welle (La Vague). Bon ben tant pis j’irai quand même, je m’en fous : j’ai la carte illimitée.


  8. avatar
     
    Dextarian

    Si t’as pas aimé shutter, y a peu de chance que Ghost Writer te plaise un brin. Ce sont des films très classiques, qui sont fait par des papys du cinéma. On est sensible ou pas.

    Sinon, je prépare un article sur Nous sommes la nuit, comme d’hab.

    Parce que le cinéma ne s’arrête jamais.


  9. avatar
     
    Dextarian

    Et j’ai oublié Mandy Lane dans mon top DVD, au fait. Impardonnable que je suis.


  10. avatar
     
    Pando'

    Alors ça Dext ça ne veut rien dire, c’est pas parce que j’ai pas aimé Shutter que l’autre ne me plaira pas i
    Tu veux parier ?


  11. avatar
     
    Laymore

    Je suis d’accord avec quasi tout sauf avec Sexy Killer, qui est juste imbitable, mais peut être qu’en vo ça passe mieux ^^


  12. avatar
     
    Dextarian

    @Pando’
    Vu que je viens de te donner la raison pour lesquelles « il y a peu de chances » que tu aimes l’un sans aimer les autres, je vais donc pas me répéter. Après si t’as l’esprit de contradiction et que t’as besoin de me prouver absolument que j’ai tord, tu vas aimer ce film et pas l’autre. Mais tu fais bien ce que tu veux.

    @Laymore
    Alors on va dire que c’est pour les gambettes de l’actrice ^^


  13. avatar
     
    tonton phil

    Salut Dextarian,
    je te remercie des commentaires que tu as laissé sur mon blog, ça fait toujours plaisir.
    Aux vues de ton top 10 je crois qu’on n’a vraiment pas, mais absolument pas les mêmes goûts et c’est tant mieux !!! vives les différences …
    Je ne m’étendrais pas sur Kick-Ass que j’ai trouvé affligeant, je voulais juste comme ça en passant citer « City of life and death » de Chuan Lu le film de cet année 2010 à voir absolument et passer trop inaperçu.
    Meilleurs voeux et bonne continuation,du bon boulot ce blog !!! à plus


  14. avatar
     
    Dextarian

    Salut Phil,

    Ho moi, la seule chose qui me dérange, c’est le terme de nanar pour Kick Ass et Ghost Writer, après pour le reste, que l’on aime ou pas un film est effectivement une affaire de goût, ce qui est forcément subjectif.

    Vu que j’ai loupé « City… » lors de sa sortie, je me rattraperais pour l’édition DVD. Mais c’est vrai qu’elle est passé inapperçu.


  15. avatar
     

    [...] Pour établir ce classement, nous sommes partis d’une compilation de chacun des tops, en attribuant 10 points pour une première place, 9 points pour une deuxième, 8 points pour une troisième, ect, jusqu’à un point pour la dixième et dernière place de chacun des tops. Articles associés : - Le top ciné 2010 de Dimrost - Le top ciné 2010 de Frieda’ - Le top ciné 2010 de Mobil - Le top ciné 2010 de Laymore - Le top ciné 2010 de Ta mère - Le top ciné 2010 de _Lila* – Le top ciné 2010 de Dextarian [...]



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • AltJ
  • Pour que Pendant les Travaux le cinéma reste ouvert reste à l'antenne
  • Sin City 2 photo film la suite sur CDDJ Couverture
  • 2657694088_small_1
  • THE WHO 03
  • REDSKYUNE
  • mesures
  • copyright Ayers Rock Boat Lyon /DR
  • REDSKY2
  • robert-pattinson-in-the-rover