Michael de Plaen, Photographe passionné

Publié le 18 décembre 2010 par Guilhem dans CDDJ PLUS
Michael de Plaen, Photographe passionné

Pour une fois, on va se détourner un peu de nos critiques cinéma et autres prises de tête sur le sujet pour parler d’un photographe qui mérite que l’on s’y attarde un brin, j’ai nommé Michael de Plaen, un belge qui se fait une place petit à petit dans le milieu.

Un brin de présentation de l’artiste :
Michael de Plaen est né à Lubumbashi (ville du Sud du zaïre) en 1979. Pendant son enfance, il traine énormément dans un musée où les masques, les peintures, les poteries, les ossements, et les collections entomologiques marquent encore aujourd’hui sa sensibilité.

Il débarque en Europe et plus particulièrement en Belgique en 1990 où il découvre la science fiction et la bande dessinée. Pendant son adolescence et ses débuts à l’Université de Liège (Ulg pour les intimes), il est le dessinateur de la classe. Pour financer ses études en fac de médecine, il bosse sur des expos de BD à Liège (notamment Bilal, Moebius) et comme correspondant pour un journal du Grand Duché.

En 2005, au terme d’études achevées non sans mal, il se voit mal travailler pour les labos et la hiérarchie médicale ne lui convient pas vraiment. Il découvre les logiciels de traitement d’images et il commence à bosser dans la communication.

La photo, une nouvelle vie :
La photo s’est rapidement imposée à Michael. Il s’inscrit à Saint Luc, l’école supérieure des arts à Tournai. En 2008, il termine un cursus en cours du soir. En parallèle, il commence à immortaliser le monde de la nuit liégeoise puis anversoise et bruxelloise. Des bobos alternatifs, aux jeunesses dorées, il a trouvé ses lumières et son ton.

En 2007, au cours d’une série de voyages, il commence à s’intéresser à ce qu’il croit être un problème fondamental de la société contemporaine : Quelle place la modernité et la globalisation laissent-t-elles à l’individu, son passé, ses traditions, son identité ? Dans ce cadré, il réalise une vidéo en stop motion, POESIS, qui est un concentré de ses questions sur le sujet. Il enchaîne en 2008 et 2009 avec deux reportages, l’un sur les artisans du Caire, l’autre sur le déracinement culturel et le génocide des autochtones au Canada. Le tout est exposé à Liège en 2009 au Hangar.

La même année, il participe à Ethnik Art avec des projets plus graphiques. Toujours en 2009, il collabore à Berlin avec une troupe de danse contemporaine dirigée par Patrick King. En 2010, ses clichés sont publiés dans le magazine Victoire et dans un bouquin des Editions Racines. Il travaille également pour la communauté flamande sur un projet lié à Matonge.

Fort éclectique dans ses sujets, il tente toujours de conserver une constance dans ses lumières et dans sa sensibilité.

Michael de Plaen est donc un photographe passionné et il est à découvrir sur son site deplaen.net

Il a également une page Facebook.


A propos de l'auteur

Guilhem
Photo du profil de Guilhem

Créateur du site. Et accessoirement d'autres casquettes et rôles (beaucoup). Envoyez un mail à guilhem@cadependdesjours.com pour toute demande, question, suggestion ou demande plus formelle (courrier des lecteurs accepté aussi).

2 commentaires sur cet article



  1. avatar
     
    Jul

    Belles ambiances, il a su trouver un univers à lui (en plus d’avoir un site bien fait !), merci pour la découverte !



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • Tha Blue Herb Stilling, Still Dreaming pochette
  • phox
  • Sans titre
  • Trognes court metrage
  • Les Cartes du Pouvoir
  • Luther Vandross Never Too Much cover
  • Pride film still
  • ballae entre les tombes liam neeson
  • aqme nouvel album 2014 Couverture
  • lucy Scarlett Johansson Luc Besson Photo Dehors Couverture