Star Wars : Atemporalité du « faux » futuriste.

Publié le 13 septembre 2010 par Laymore dans CDDJ PLUS

Au niveau de la dynamique des scènes de combats spatiaux de la première trilogie, Lucas a très vite avoué s’être inspiré de nombreux films de la seconde guerre mondiale, pris à l’intérieur des avions, pour utiliser les dynamiques de ces reportage « live » et les faire ressortir dans son film. Ceci expliquant le fait qu’on ait une impression de familiarité avec les images puisque la plupart des gens ont vu des films datant de la seconde guerre mondiale, que ce soit quand on voit courir les soldats sur le tarmac avant le décollage, les pilotes saluer avant d’entrer dans le cockpit, l’intérieur du cockpit du gunner d’un B-17, la coupe des uniformes japonais, le gris des uniformes allemands, j’en passe et des meilleures…

http://www.m0a.com/wordpress/wp-content/uploads/2009/01/b17-nose-gunner-cockpit-m0a.jpg

ça ne vous rappelle vraiment rien ?
http://www.aviationspectator.com/files/images/Boeing-B-17-Flying-Fortress-065.preview.jpg

ça non plus ?

Du coup, on est dans une fausse esthétique futuriste. Là où la plupart des films de science fiction inventent une esthétique basée sur une projection hasardeuse des dernières tendances à la mode au moment du lancement du film, Star Wars fait le contraire et fait (en partie seulement) appel à des images venues du passée mais de façon indirecte. C’est ce qui rend l’ensemble atemporel et plus facile à accepter. Les machines ne fonctionnent pas bien, le mécanisme est apparent, c’est rouillé, c’est sale, c’est usé, et on pense tout de suite aux avions biplans, aux premières voitures, aux garages, à la mécanique. Même pour sa seconde trilogie, Lucas a continué cette inspiration en puisant les lignes de plusieurs véhicules dans les carrosseries des voitures des années 50/70 et dans les avions de la seconde guerre mondiale et des années 50 à 60.
http://www.entertainmentearth.com/images/\AUTOIMAGES\HS87890lg.jpg

vaisseau du Géneral Grievous

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/16/Bf109_E3_neu2_eingezogen.jpg
Messerschmidt Bf109

La règle est valable pour à peu prêt tous les costumes, toutes les armures, tous ces petits détails visuels qui permettent de savoir tout de suite d’où vient un personnage tout en restant dans de l’anticipation. Les extra-terrestres notamment, ont très souvent des inspirations ethniques marquées, ce qui fait qu’ils apparaissent comme « exotiques », mais pas sortis de nulle part. Et ce poids de l’inconscient collectif colporté par les costumes, les accessoires et les décors est énorme sur la façon dont on se prend au jeu dès le premier visionnage. Aujourd’hui ce genre de clin d’œil est évident dans de nombreux films (la minisérie Dune a bien plus joué cette corde que le film de Lynch par exemple), mais il faut voir qu’à l’époque de la sortie de Star Wars Episode IV : A New Hope, on avait Flash Gordon et ses hommes volants avec des casques et des grosses moustaches (non je n’aime pas Flash Gordon du tout, mais il me fait toujours autant rire).

Bien entendu, à l’inverse, les coupes de cheveux et les vêtements typiquement 70’s (Lando Calrissian pour ne pas le nommer…) sont légions mais parce que mélangés à une foultitude d’autres détails (celui que je préfère est le pantalon de Han Solo, inspiré de la cavalerie américaine du XIX° siècle et son look de cowboy), finissent par donner un style « autre » dans lequel on se repère toujours aussi facilement même trente ans après la sortie du film.


A propos de l'auteur

Laymore
Avatar de Laymore


8 commentaires sur cet article



  1. avatar
     

    je tenais juste à dire que c’était un article très intéressant.
    Vala


  2. avatar
     

    Bon tout le monde s’en cogne de cet article, le prochain je le fais pas sur Star Wars, je vais essayer les slashers.


  3. avatar
     

    Rooh mais non, il a fait partie des articles les plus vus pendant une semaine. Après c’est sur que c’est plus dur de réagir que le précédent.

    Mais si tu veux faire un article sur les slashers, pourquoi pas. Ca peut-être amusant.


  4. avatar
     
    Pando'

    Ben c’est surtout que Star Wars, moi, je m’en fous un peu (je ne les ai pas vus, pas en entier du moins, ça ne m’accroche pas); alors bon, j’allais pas te brosser le poil sur cet article quoi :p même si c’est bien écrit.


  5. avatar
     

    Les gens qui n’aiment pas Star Wars sont comme ceux qui n’aiment pas le Seigneur des Anneaux : Ils n’ont pas d’âmes. Toute personne désirant discuter avec moi sur ce point peut de suite louer un ring.

    ^_^


  6. avatar
     
    Pando'

    Je n’ai pas dit que je n’aimais pas :p mais juste que j’ai jamais réussi à m’accrocher quand ça passe à la télé…

    PS: combat de boueeeeeeee


  7. avatar
     

    [...] les autres parties du dossier Star Wars : – Pérénité du mythe – Atemporalité du « faux » futuriste En même temps une planète qui élit une fille de 17 ans pour la représenté ne devrait pas [...]



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • Tha Blue Herb Stilling, Still Dreaming pochette
  • phox
  • Sans titre
  • Trognes court metrage
  • Les Cartes du Pouvoir
  • Luther Vandross Never Too Much cover
  • Pride film still
  • ballae entre les tombes liam neeson
  • aqme nouvel album 2014 Couverture
  • lucy Scarlett Johansson Luc Besson Photo Dehors Couverture