Inception de Christopher Nolan

Le 2 août 2010 par Mathieu dans Science-fiction

Notes

Réalisation
95%


Casting
95%


Scénario
90%


Photo
90%


Musique
85%


Intérêt
90%


Total Score
91%

91/ 100

Genre: ,
 
Réalisation:
 
Avec: , , , , , , , , , ,
 
 
Scénario:
 
Photographie: ,
 
Musique:
 
Pays: ,
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
Année De Production:
 
Durée: 148 minutes
 
Titre original: Inception
 
Crédit photographique: Warner Bros. France
 
par Mathieu
La critique

Dominic Cobb (Leonardo Di Caprio) est cambrioleur. Un cambrioleur un peu particulier, puisqu’il s’introduit dans les rêves des gens pour leur voler leurs secrets. Comme il est plutôt bon dans sa branche, un puissant homme d’affaire japonais (Ken Watanabe) lui fait une offre de celles qu’on ne peut pas refuser. Le hic, c’est que cette fois, au lieu d’extraire une information dans le rêve de quelqu’un, il devra en planter une. Dominic Cobb assemble alors une équipe afin de relever ce défi.

Inception est un film ambitieux. Très ambitieux. Il passe en plus après bien des films qui traitent eux aussi de la frontière poreuse entre la réalité et l’illusion que vivent leurs personnages.
Il partage aussi, avec Matrix, par exemple, cette déstructuration des formes, du décor, des lois de la gravité.

Mais il y a la patte Christopher Nolan, qui en plus d’avoir réalisé a aussi écrit le scénario, un scénario qui ressemble à ceux de ses précédents films: intelligent sans être pompeux ou constamment référentiel, qui demande un minimum au spectateur sans pour autant chercher à le perdre, et enfin, qui place l’action toujours au coeur du film même si celle-ci n’est jamais gratuite pour autant et toujours sous-tendue à un moteur émotionnel et narratif béton.

http://www.youtube.com/v/66TuSJo4dZM&hl=fr_FR&fs=1
Inception – Bande annonce – 2010

Nolan a attendu très longtemps pour faire ce film, préférant gagner du crédit avec ses Batman, Begins et Dark Knight afin d’avoir les moyens nécessaires à la réalisation d’Inception.
Et on comprend pourquoi en le voyant. L’idée de départ des rêves, puis des rêves dans les rêves, dans lesquels on se fond en même temps que les personnages, laisse un boulevard créatif au niveau du visuel. Encore une fois, Nolan, fidèle à lui-même, exploite le concept sans en faire trop. Plutôt qu’une débauche constante d’effets spéciaux, il les fait tourner autour de ses personnages, donnant ainsi l’impression qu’ils vivent le visuel plutôt que le visuel les fait vivre.

Car la pierre angulaire du film, c’est avant tout le scénario. Inception est avant tout un Heist film, comme on dit en anglais, un film de cambriole, comme L’Arnaque ou Ocean’s Eleven. Suivant les règles du genre, on commence par la présentation du mode opératoire des voleurs et de leurs rôles à chacun dans le cambriolage. Nolan crée un monde dans lequel on ne se pose pas la question de la crédibilité ou de la non-crédibilité de pouvoir s’introduire dans les rêves d’une personne. Il nous présente le monde de son film tel qu’il est, avec sa cohérence et ses règles propres, et c’est là sa réussite: nous faire croire à un monde sans fournir d’explications à rallonge.

Finalement, c’est un peu comme si Inception était la version adulte de Matrix (sans remettre en cause la qualité de celui-ci). Pas de combat manichéen, pas de morale philosophique. Pas de la forme comme une fin en soi. Inception nous offre un voyage dans un monde qu’on doit accepter tel qu’il est, et nous propose tout simplement de suivre ses personnages dans leurs enjeux qui leurs sont propres.

A noter d’ailleurs un excellent Leonardo Di Caprio, dont le rôle très similaire à celui de Shutter Island paraît ici bien plus adulte, et très bien entouré, avec notamment un Joseph Gordon-Levitt qu’on avait quitté sur le très romantique mais réussi (500) jours ensemble, énorme ici dans le rôle très physique de garde du corps des cambrioleurs de rêves, ou Tom Hardy (le dingue et méconnaissable dans Bronson, Rocknrolla ou encore w Delta z), Ken Watanabe (L’assistant du vampire) ou Ellen Page (Juno, Hard Candy, Bliss ou Smart People), toujours aussi charismatiques, ainsi que des habitués de chez Nolan, Cillian Murphy, parfait en cible fragile et Michael Caine, l’homme le plus classe du monde, dans un tout petit rôle, certes, mais dont les apparitions sont toujours un régal.

Le seul reproche est le même que celui qu’on pourrait faire à Nolan habituellement: le fait que le film semble avoir été haché pour tenir en 2h20 (ce qui n’est pourtant déjà pas court), comme si Nolan vivait dans un monde où les films duraient quatre heures.

Ce reproche fait, Inception reste une claque visuelle faite de tension, une sorte de mètre-étalon du film d’action du 21ème siècle.


A propos de l'auteur

Mathieu
Photo du profil de Mathieu


56 commentaires sur cet article



  1. avatar
     

    D’ailleurs en regardant le film je me disais  » Je me demande si Dex and co vont descendre le film en flammes :D « 


  2. avatar
     

    Faudra qu’un jour, on se programme une séance de ciné collective, histoire de pouvoir débattre sur un film pendant 4 heures…(Spéciale dédicace pour Dim).

    Sinon, on va peut-être faire un « Inception : contre », histoire de surfer sur le succès du film et des recherches sur le net ^^


  3. avatar
     
    Dimrost

    Bah ouais, ceux qui sont contre devraient s’exprimer, surtout que c’est vachement in et bobo d’être contre Inception :p (spéciale kasdédi bis)


  4. avatar
     

    Quant t’es in et bobo, tu ne payes pas ta place de ciné, ce qui n’était pas mon cas en l’occurence. Et meme ton télérama, le summum du boboisme en France, a mis deux étoiles à ce film… J’en aurais mis une, à tout péter.

    Et tu sais que ton argument ( sur le bobo et le in), je vais te le ressortir sur d’autres blockbuster, Dim. T’en as bien conscience hein? ^^


  5. avatar
     
    Pando'

    J’ai payé 9€40 pour voir ce film, donc ça va je ne me sens pas concernée, je ne suis pas in et bobo. Je peux collaborer à l’article contre. Mais seulement quand je l’aurai revu histoire d’être sûre, car si ça se trouve, j’aurai changé d’avis et je trouverai le film bon.


  6. avatar
     
    Dimrost

    Ils l’ont descendu en flèche, sur télérama :p
    Et ya pas d’étoiles, sur télérama.
    Ils ont juste pas mis le bonhomme super pas content qu’ils réservent pour les films de Jean-Marie Bigard :p


  7. avatar
     

    je sais qu’il y a pas d’étoiles sur télérama, même si je lis pas ce truc (d’ailleurs, tu lis ça toi? mon diou)
    Ce qui équivaut à 2 étoiles dans la classification allociné puisque c’est plus facile pour avoir une vue d’ensemble..
    mais bon, je m’en taponne de télérama, je me sens pas concerné par ce journal et ses critiques…


  8. avatar
     
    Djool

    En fait avec le recul, j’aime de moins en moins. Justement parce qu’à la base, j’aime Nolan, j’aime l’univers des rêves au ciné, et que là le film n’était absolument pas à la mesure de mon attente.

    Quand je lis « qui demande un minimum au spectateur sans pour autant chercher à le perdre », je trouve ça justement raté, on est perdus, enfin on l’était moi et la personne avec qui je l’ai vu, on n’arrivait pas à rentrer dans le film, ET SURTOUT, j’arrive pas à comprendre comment un type aussi doué que Nolan sous exploite une idée, qui à la base, est cinématographiquement pleine de potentiel.

    Le coup du « on va mettre dans le crane d’un type qu’il faut qu’il démantèle la boite de papa », c’est à chier comme synopsis de base, y’avait vachement mieux à faire. Et le plan de « oh mais y’a ma femme qui est morte, j’arrive pas à l’oublier, ça va pas arrêter de nous parasiter ». Mièvre, pourri, à chier, inutile et surtout pas crédible. Di Caprio et Cotillard qui s’aiment, franchement j’aurais plus cru à une idylle entre Marine LePen et Cheb Mami.

    Le problème c’est que je voulais tellement aimer ce film, jusqu’au bout j’ai espéré un truc, une image, un ressort scénaristique… Il en ressort un goût amer avec certes un parti pris visuel intéressant, de bons acteurs, un casting assez ouf. Mais une intrigue de base qui laisse vraiment à désirer.


  9. avatar
     
    Pando'

    Il sous exploite à cause de problème de sous, tout ça tout ça.
    En tout cas, je suis soulagée de ne pas être la seule à penser qu’il n’a pas assez travaillé quelque chose qui avait un très bon potentiel…

    En attendant de le voir j’attendais également énormément du film. Du film qui manque de. De ce truc qui aurait fait que… du coup, ben ouais, j’ai été déçue certainement parce que j’en espérais trop.


  10. avatar
     

    En discutant avec des amis d’Inception hier, je me dis que je me reverrais bien Dark City.. ca fait un moment que je ne l’ai pas revu


  11. avatar
     
    Pando'

    Et moi « L’Imaginarium du Docteur Parnassus » pour en revenir aux rêves.


  12. avatar
     
    Dimrost

    Les rêves et l’imagination, c’est psa tout a fait la même chose.

    Et puis je crois que le coup des rêves ça a fait que plein de gens se sont attendus à un truc onirique ptet à la burton/gilliam, alors que c’est pas du tout le propos du film.


  13. avatar
     
    Pando'

    Ah ben tu ne vois je ne me suis pas attendue à quelque chose d’onirique, sauf que j’espérais un scénario vraiment beaucoup plus original.

    Et pourtant la frontière entre imagination et rêves n’est que très mince :)


  14. avatar
     
    Dimrost

    Bah, l’imagination, c’est un processus conscient, le rêve, pas du tout.


  15. avatar
     
    Pando'

    Et avec l’imagination s’ensuit très souvent les rêves.


  16. avatar
     

    Nan on s’attendait à un vrai film avec un vrai et pur labyrinthe. Un truc qui claque et qui me colle sur le siège.

    Mais nan, juste qu’on s’emmerde royal et que le film a trop de longueurs.


  17. avatar
     

    Sinon tu peux te revoir « Labyrinthe »

    :)


  18. avatar
     

    Ah tiens, j’ai pas vu ce film… Bizarre… Bon en même temps, j’ai jamais vu Histoire sans fin.


  19. avatar
     
    Pando'

    Shame on you!!!
    Un de mes films favoris de tout temps!


  20. avatar
     
    Pando'

    Je parlais surtout pour l’Histoire sans fin qu’il fut difficile pour moi de voir quand il était sorti…


  21. avatar
     
    Dextarian

    ho je pense que pour le Labyrinthe, c’est pareil puisqu’il est sorti en 1986 ^^

    Mais en 1986, j’étais en plein star wars moi :D


  22. avatar
     
    Pando'

    En 1986 j’étais sois dans le ventre de ma mère soit en train de découvrir mes premiers jours :) et Labyrinthe je ne l’ai pas vu donc bon.
    (Comment flooder un article, j’espère que Dimrost ne nous en veut pas trop)


  23. avatar
     
    Dextarian

    Alors que moi, je construisais des cabannes en palettes avec mon frères et qu’on se faisait un labyrinthe réel.. ha ha ha
    Et aussi des armes en bois pour aller peter le cul aux voisins, mais c’est une autre histoire.

    Et Dim ne nous en veut pas, Dim n’est JAMAIS là pour prendre soin de ses articles.


  24. avatar
     
    Dimrost

    Sisi,je suis là, je vous suis d’un oeil torve depuis mes vacances aveyronnaises.

    [mode Sheldon Cooper: ON]
    Floodez, floodez, qu’est-ce que vous voulez que j’vous dise, entre ceux qui s’attendaient à du Dark City, ceux qui savent pas faire la diff entre les rêves et l’imagination, je comprends que mon article sur Inception ait pu déclencher une salve d’incompréhension dans vos esprits inférieurs.
    [/mode Sheldon Cooper: OFF]


  25. avatar
     

    Nan Dark City comme Matrix faisait partie de ces sources d’inspi. En même temps, son scénar date d’il y a 10 ans et c’était les deux films qui s’y rapprochaient le plus (ils sont sortis en 1998 et 1999 si ma mémoire est bonne).
    Et vouloir revoir Dark City veut pas forcément dire que je m’attendais à ça.

    Je suis pas monomaniaque :D


  26. avatar
     
    Pando'

    Euh non je n’attendais pas de revoir un Dark City. Et c’est une vérité que la frontière entre imagination et rêve est très mince. Par exemple, mes rêves reflètent très souvent mon imagination. C’est pas quelque chose que je confonds, encore heureux! C’est juste que j’ai eu envie de revoir l’Imaginarium d’un coup comme ça.
    Dex, on l’a contrarié je crois.


  27. avatar
     
    mobil el luchador

    dim, tu veux pas plutôt nous parler de la richesse du cinéma croate ?


  28. avatar
     
    ôji

    Moi j’aime bien Jean-Marie Bigard qui a popularisé ce « ou pas » que vous casez maladroitement à tour de bras. Et 9€40 pour un film c’est certes Out mais c’est franchement Bobo.


  29. avatar
     
    Pando'

    Et tu sais quoi? Merde! Si j’ai envie de dépenser 9€40, je les dépenserai, c’est ma thune.
    Ils viennent même jusqu’ici pour tenter de me casser, j’adore mes fans! A croire qu’ils m’adorent aussi pour me suivre partout sur la toile. Dext, t’avais raison!


  30. avatar
     
    Pando'

    En plus je crois qu’il ne sait pas lire Ôji, qui a tué Pamela Rose? (Traduction: qui a encore sortie le Ou pas?)


  31. avatar
     

    Le ou pas, c’est démodé. Maintenant, j’utilise le « ou bien ».


  32. avatar
     
    lila*

    Bon bah moi je m’attendais à rien de spectaculaire, genre film blockbuster limite, du coup j’ai été forcément surprise agréablement. En sortant je me suis dit « putain s’il faut, y’a les deux tiers de la salle qui n’a rien compris ».

    Faut parfois juste arrêter de croire qu’on va vous servir des merveilles dignes des esprits les plus fous, des techniques les plus impressionnantes, etc., et ça fait pas mal de choses.

    C’était lila, qui passe tous les 107 ans laisser un commentaire ici. Bonsoir.


  33. avatar
     
    Pando'

    Il faudrait aussi que les gens arrêtent de dire que c’est un film exceptionnel tout ça pour te pousser à aller le voir, si on m’avait pas autant soulé avec je pense que j’aurai pu l’apprécier à sa juste valeur, mais non, ils l’ont rendus injustement exceptionnels… (quand je dis ils, je parle des gens que je connais qui sont allés le voir avant que j’aille le voir)


  34. avatar
     
    Dextarian

    Lila et ces bonnes leçons de vie.. ça me manquait tiens :)

    Sinon, on s’en fout d’inception. Y a d’autres films à aller voir là, Comme Piranha!
    (enfin, dès que je peux y aller et vu ma semaine, ca va pas le faire avant un bon bout de temps).


  35. avatar
     
    lila*

    Pando : toujours se méfier des commentaires des autres, quels qu’ils soient… Enfin j’suppose qu’on a déjà dû te le dire x).

    Dex : ça a vachement l’air de te manquer oui :D.


  36. avatar
     
    Pando'

    Mais tu sais Lila il ne fallait pas prendre ainsi ma réponse, j’ai simplement réagis à ton « bah moi je m’attendais à rien de spectaculaire » ;)


  37. avatar
     
    lila*

    Prendre comment ta réponse Pando ? Oo
    Non parce que là j’vois pas :D…


  38. avatar
     
    Pando'

    *soupir*
    Je te cite à nouveau: « toujours se méfier des commentaires des autres, quels qu’ils soient »
    Tu peux d’ailleurs rayer toujours et quels qu’ils soient au passage…


  39. avatar
     
    lila*

    Ah oui le fameux truc du « je te recite » et ça explique tout sans aucune explication. Bien bien. Complètement inutile, ce genre d’intervention. Comme d’hab.


  40. avatar
     
    margot

    gordon levitt ressemble pas « un peu » à feu heth ledger ?


  41. avatar
     

    Ah peut-être, hormis son corps de crevette.. j’avoue que j’avais pas fait le rapprochement.


  42. avatar
     
    marjo et bulon

    Nous, on a bien accroché !
    On trouve que ça manque de légèreté et d’humour, comme la BO…


  43. avatar
     
    Frere Angus

    Inception, c’était pas mal… mais ça manquait vachement de zombies et de phallus géants et de gros nichons pour être bien.


  44. avatar
     

    […] notera donc que ce top est bien dans les clous, avec plusieurs gros films (The Social Network,Inception ou encore Shuttler Island), des films qui ont marqué les esprits, avec Enter the Void et Valhalla […]


  45. avatar
     

    […] – Inception : Pensant que c’était un blockbuster sans grand intérêt et sujet à trop de tapage […]


  46. avatar
     

    […] surtout l’époque qui est rarement évoquée et qui sort des poncifs habituels . 3 – Inception La très bonne surprise de ce qui était annoncé comme un « BIG MOVIE » et qui finalement […]


  47. avatar
     

    […] – Inception : A cause de tout le tapage médiatique je m’attendais à un truc méga top giga […]


  48. avatar
     

    […] – Inception : LE blockbuster de l’année. Inception annonce tout simplement un genre nouveau de films […]


  49. avatar
     

    […] suppose que les studios aiment faire appel à eux maintenant, comme cela a été le cas aussi pour Inception…). Ce secret, une fabrication innovante (et un peu conconne mais très dans l’esprit des films […]


  50. avatar
     

    […] film puisse aboutir. Ca a été le cas évidemment pour Nolan, qui a justifié son surestimé Inception qui lorgne du coté de Dark City et Matrix. Et c’est maintenant le cas de Dennis Gansel, le […]


  51. avatar
     

    […] En sachant qu’il y aurait un film sur la création de Facebook, j’ai eu peur… tout était racoleur : le sujet, la bande-annonce, et Justin Timberlake dans le casting. Mais bon, quand tu sais que le film va être réalisé par Fincher, le réalisateur de Fight Club, tu te dis que quand même, ça doit valoir le coup. Et puis après tu te dis que tu avais surkiffé tous les films de Nolan jusqu’à cette cruelle déception qu’a été Inception. […]


  52. avatar
     

    […] Cotillard et Léa Seydoux apparaissent dans le film et poursuivent ainsi, après Public Enemies et Inception pour la première et Robin des Bois pour la seconde, leur ascension américaine. On retrouve […]


  53. Photo du profil de Elise J.
     

    Je l’ai revu plusieurs mois après l’avoir vu au cinéma et bien j’ai mieux apprécie la qualité de ce film ! Je le revois même de temps en temps. Comme on dit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • Tha Blue Herb Stilling, Still Dreaming pochette
  • phox
  • Sans titre
  • Trognes court metrage
  • Les Cartes du Pouvoir
  • Luther Vandross Never Too Much cover
  • Pride film still
  • ballae entre les tombes liam neeson
  • aqme nouvel album 2014 Couverture
  • lucy Scarlett Johansson Luc Besson Photo Dehors Couverture