J’ai les boules. J’ai les boules parce que j’ai vraiment envie de faire un contre article sur Iron Man 2. Pourquoi les boules ? Parce que j’avais adoré, vraiment adoré le premier, et que là je suis resté bouche bée devant une telle bouse. J’aurais vraiment préféré faire le contre article Avatar-Abattoir. Pourquoi j’ai détesté Iron Man 2 ? Pour plusieurs raisons.

Déja je viens voir Iron Man, un machin en ferraille rouge et or, pas les tribulations romantico-professionallo-alcoolo de Tony Stark. Ce qui est bien dosé dans les Spider-Man est dans Iron Man 2 quasi omniprésent. Au bout d’une heure je me suis posé la question « mais merde on a pas revu l’armure depuis son arrivée dans ce show merdique au cours duquel on a l’impression que le mea culpa de Stark dans le premier opus n’est plus qu’un vieux souvenir ». Ouais, une heure sans la moindre vision du super-héros. Vient ensuite l’excellente scène à Monaco ( quand je pense qu’ils ont tourné ça à 100m de mon boulot et que je le savais même pas, bordel ! ). Franchement belle scène, les accidents sont a couper le souffle, Whiplash à de la gueule, et on sort l’armure-mallette ( bon rouge et blanche, mais passons ).

Entre temps on s’est tapé Justin Hammer, caricatural jusqu’à la nausée, insupportable et absolument pas crédible. Ok on est pas sensé refaire les mêmes personnages que dans la BD, mais passer du machiavélique aristo britannique à cet espèce de bouffon censé être un chef d’entreprise US, y a le gouffre de Padirac.

Bref la baston à Monaco dure peu, mais suffisemment longtemps pour prendre Pepper Pots en horreur, avec ses hurlements hystériques permanent.

S’ensuit une évasion boiteuse, puis les problèmes d’alcool de Stark nous entrainent à la plus horrible scène du film, alors qu’elle aurait pu être la meilleure, je veux parler de la baston des armures.

Sans déconner mais de qui on se moque ? C’est filmé à la mords moi le noeud, on se croirait dans Jason Bourne 2, on voit rien on comprend rien, le tout sur du Daft Punk !!!! Bordel mais même le choix musical est a chier. J’ai rien contre Daft Punk, j’aime plutot bien ce morceau, mais il a rien a foutre là. C’est un moment grave, dramatique, qui augure la trahison de Rhodes, et on le transforme en moment même pas burlesque, juste grotesque. Ok merci pour la symbolique a deux balles, le morceau s’appelle « Robot Rock« . A ça je n’ai qu’une seule réponse « Va te faire enc… » ( je vous avais dit que j’avais les boules ).

Là on va encore se fader des plombes de remises en question, la passation de pouvoir à Pepper Potts qui va devenir execrable avec son ancien patron, la découverte moisie sur la maquette du papa Stark ( véritable clone de Walt Disney ), et puis la trahison de Rhodes, la manipulation à deux balles de Hammer avec Whiplash, pour enfin arriver à la scène finale, qui est un gigantesque foutage de gueule.

War Machine donc, qui arrive bien trop tot dans la franchise, et Iron Man, qui vont se démener pendant 2 plombes dans les airs pour se débarrasser d’une poignée de drones. Oh on se fade de la haute voltige pendant laquelle tout ce qu’on voit ce sont des trainées de lumières laissées par les armures, et le facies de Downey Jr et Cheadle avec leur HUB……La prochaine fois y a plus qu’a filmer une pluie de météorites et on fait Iron Man 3, ça ira plus vite.

BREF, on se débarrasse finalement de ces drones de merde et là débarque Whiplash…en armure…..
Et on va s’en débarrasser en 40 sec parce que merde on arrive à la fin du film.

Et là, je me dis « mais de qui on se moque là ? Ah oui de moi qui vient de raquer trop d’euros pour voir ça ».

Pourquoi nous refaire le coup d’un vilain en armure à la fin du film ? Ca suffisait pas dans le premier ? Surtout pour s’en débarrasser en 20 seconde.

Vilain qui en plus va se suicider bizarrement… Je sais pas moi ça m’a bougrement rappelé la fin de Predator.

Ah oui y a la Veuve Noire…..qui n’est jamais nommée comme ça du reste et dont le seul interet est de montrer la sublime plastique de Scarlett Johannson.

Pourquoi avoir tourné tout le film en burlesque ? Ok la période Bob Layton est fun, c’est vrai ( Hercule par Layton me faisait hurler de rire ), mais y avait pas que ça non plus, les moments grave étaient nombreux. On se rappelle le visage blessée de Jarvis quand Stark le traite de Laquais, le regard de Captain America quand Iron Man le paralyse afin de détruire sa technologie, la solitude qu’il ressent dans l’espace quand Centurion se sacrifie pour lui donner assez d’energie pour détruire une station orbitale, sa douleur quand Madame Masque prend parti pour son père, le comte Nefaria.

Là j’ai eu l’impression de regarder un épisode de Mr.Bean, 2h20 pour voir un super-héros que j’ai vu en tout et pour tout 10 minutes. J’en ai rien a foutre qu’on paye Downey Jr des millions et qu’il faut montrer sa gueule, si je veux la voir sa gueule je me remate Sherlock Holmes ou Air America, ou encore mieux, Chaplin. Là je veux voir Iron Man, le héros que j’adorais quand j’étais mioche. On nous fait quoi, une redite de Judge Dredd où on se fade Stallone tout le long du film, alors que le visage de Judge Dredd n’apparait jamais ?

On dirait qu’entre les deux épisodes tous les personnages sont devenus caricaturaux. Encore heureux les acteurs sont bons ( je pense là à Mickey Rourke, Robert Downey Jr et Don Cheadle).

Il y avait une phrase que Tony Stark avait laché dans une BD et qui m’avait marqué à l’époque « Je suis un idéaliste, à la base, et il n’y a rien de pire qu’un idéaliste déçu ». C’est un peu ce que je ressens après la vision d’Iron Man 2, je faisais des bonds à l’idée de voir la suite de ce que j’estime être le meilleur film de super-héros.

Là j’ai vu Indiana Jones 4. Merci Favreau, je vais me remater300 pour la peine (oui, ça fait au moins 10 jours que je l’ai pas revu).