Avatar de James Cameron

Le 29 décembre 2009 par Guilhem dans Action

Notes

Réalisation
90%


Casting
90%


Scénario
12%


Photo
90%


Musique
75%


Intérêt
20%


Total Score
63%

63/ 100

Genre: ,
 
Réalisation:
 
Avec: , , , , , , , , ,
 
 
Scénario:
 
Photographie:
 
Musique:
 
Pays:
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
Année De Production:
 
Durée: 161 minutes
 
Titre original: Avatar
 

Les Plus:

C'est bien beau
 

Les Moins:

Mais qu'est qu'on s'emmerde dans les films d'animation en 3D qui ne marche que dans certaines salles
par Guilhem
La critique
J’ai enfin réussi à voir Avatar, après deux tentatives avortées, qui m’ont fait voir d’un côté [REC] 2 et Salomon Kane et de l’autre RTT1. Que dire sur ce film qui n’a pas déjà été dit par tous les journalistes, les sites plus ou moins pro, les gens qui ont un avis sur tout et enfin, les bloggers, nouveaux chroniqueurs des temps modernes? J’avoue que je n’ai pas la réponse à cette question… Mais je vais quand même dire des choses.

Malgré sa paralysie des jambes, Jake Sully (Sam Worthington)2, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Parce qu’il est le frère jumeau d’un chercheur, il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de méchants et puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre, ravagé par des siècles de pollution. Comme l’atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, qui sont obligés de porter un masque chaque fois qu’ils tentent une sortie à l’extérieur, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des  » pilotes  » humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l’ADN humain avec celui des Na’vi, les autochtones de Pandora.

Sous sa forme d’avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d’infiltration auprès des Na’vi, devenus un obstacle trop conséquent à l’exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri (Zoe Saldana), une très belle Na’vi, sauve la vie de Jake…

Ainsi, le nouveau film de Cameron, qui n’avait plus tourner depuis plus de 11 ans, s’est lancé le pari fou de faire encore des prouesses techniques, comme pour Terminator 2 en son temps et comme pour le Titanic. Avatar n’échappe donc pas à la règle, bénéficiant de pas mal d’innovations que je serais bien incapable de décrire mais qui ont l’air de plaire à ceux qui savent, les purs et les durs de la technologie. Je crois qu’il y a de la motion capture vidéo (mais ça, ça a pas l’air bien nouveau), de la 3D encore plus améliorée qui ne fait pas mal aux yeux (ce qui est totalement faux, soit dit en passant, vu que j’ai eu un léger mal de crâne à la sortie de la projection).

Avatar est un vrai film « Cameronien ». Pire, c’est du pur recyclage comme il faut de tout ce qu’il a semé un peu partout auparavant, entre les exo-squelettes qui étaient déjà présents dans Aliens (certes largement bien mieux amélioré depuis, cela va de soi), l’incompréhension des être humains vis-à-vis de ce qu’ils ne connaissent pas, comme dans Abyss (enfin, une des fins d’Abyss vu qu’il y en a plusieurs et que je ne me souviens jamais laquelle est l’originale et laquelle est l’alternative), un personnage paumé dans son univers qui va aller en trouver un (bon là, le parallèle est un peu plus dur, il faut dire que Cameron s’intéresse en général plus à l’accomplissement de la Femme qu’à celui de l’homme, ce qui est peut-être un changement ici).

Sinon, le film, c’est une relecture Science fictionesque de ce qu’il aurait été bien cool de faire à l’époque de la colonisation de l’Amérique du Nord, ni plus ni moins. Mélangé à ce qui s’est passé, bien entendu, en Amérique du Sud et centrale. Le gentil Cowboy qui va découvrir que les Autres sont pas si mauvais que ça et que sa mission première pue du cul. Ce thème, qui a connu un certain succès aux Etats-Unis il y a quelques décennies (je me souviens plus du FILM de référence mais dès que je l’ai, je le met, promis).Et en faisant un autre parallèle, le Nouveau Monde de Terence Malick montre très bien ce qu’on fait les colons avec les indiens ou les natives.

De ce point de vue, le nouveau long métrage de James Cameron n’innove pas un brin, l’histoire étant toujours une perpétuelle quête de vraies racines (ça, c’est Terminator 2, par contre, avec le monologue de Sarah Connor lorsqu’elle voit son gamin s’amuser avec son seul ami, un robot ou encore Rose, l’héroïne de Titanic, qui ne sent pas à la place qui devrait être la sienne jusqu’à ce qu’elle rencontre Jack).

Mais si Avatar n’est pas typiquement un film « caméronien », c’est qu’il manque l’essentiel : le combat de la femme contre les machines, en se servant de la force d’un homme pour s’accomplir. On ne peut pas vraiment dire que ça soit le cas ici ou alors de manière beaucoup plus diffuse que dans les deux Terminator, Aliens et Titanic. La place réservée à la femme est mise de côté au profit d’un homme paraplégique, qui suscite beaucoup plus l’émotion du spectateur par son impossibilité à se déplacer (quoique cette scène soit assez rapidement évacuée, au final).

Question technique, rien à dire. On est toujours dans un progrès certain par rapport aux autres productions du genre, même si l’effet 3D lasse à partir d’un moment et que surtout, pas mal de scènes sont beaucoup moins bien travaillées sur ce plan là que d’autres. Sans compter également ce flou qui entoure les plans, insistant sur le cœur du plan au détriment du reste. C’est assez ennuyeux. L’autre gros point faible au niveau formel est l’absence de belles photographie, la faute aux lunettes 3D qui assombrissent vraiment l’image, donnant certes l’illusion de 3D mais en palissant trop ce qui faisait la touche Cameron. D’ailleurs, en les enlevant, on retrouve cette pâte au niveau de la photo assez caractéristique.

L’histoire d’Avatar est bof. Encore une énième variation sur l’écologie et la protection d’un éco-système (quand on sait qu’Avatar est le film le plus cher de l’histoire et que tout ce pognon aurait pu justement servir à autre chose que de faire joujou sur des écrans, on sent bien l’ironie de l’intrigue mais bon, le thème est cher au réalisateur, ce n’est pas non plus une nouveauté). L’action est donc très lente, mais c’est normal puisque le personnage principal change d’univers. Bon nombres de films sont déjà passés par là, comme par exemple Danse avec les loups (mais c’est une récurrence, je vous l’avais dit, dans le cinéma américain, les changements d’univers). On suit donc le parcours initiatique du héros qui va apprendre à connaitre un peuple peint en bleu et qui se baladent à poil et, à force, va se lier d’amitié, d’amour et combattre pour la survie ce de peuple.

Si Avatar est un film bien américain, ce n’est pas seulement donc pour l’histoire des Cow Boys et des indiens, mais que c’est comme cela que c’est constituée la nation américaine, en foutant les anglais dehors pour être libre. Ce message, universel, transpire donc de tous les plans dans ce gentil petit film des familles (c’est un film que les petits enfants vont voir et c’est fait pour eux, je dirais, vraiment pour eux).

On est donc ici loin des thématiques de « pas de destin » des Terminator ou le fait que le héros doit clamser pour que vive l’ancien monde. C’est ici plus optimiste, un peu trop même. En effet, il fait partie de ce nouveau monde ou plutôt de cet ancien nouveau monde. Le monde de Pandora est certes très joli mais un peu peu trop clairement coloré. A croire que tous les peuples lointains, habitants sur des terres lointaines boivent tous de l’energy drink vert ou jaune fluo et voient le monde différemment. Mais c’est comme ça quand on est un extra-terrestre, on voit pas la vie pareil.

C’est donc une ode à la liberté, une ode à l’universalité, une ode au peuple de pouvoir disposer d’eux-mêmes. Des thèmes trop souvent bafoués par les temps qui courent mais qui donnent toujours du cœur à l’ouvrage. Le film a plus à la salle, qui a applaudit comme il se doit au générique final,  comme souvent pour communiquer une émotion certaine, malgré l’absence de quiconque pour recevoir les applaudissements. Pour ma part, j’irai me réfugier dans d’autres films. Il est bien foutu, on joue bien avec les espèces de dragons, les messieurs en bleu sont bien fait, les combats sont renversants, l’impression de planer à certains moments est réelle. Mais tout ça sent encore bien le factice, malgré ce que certains peuvent en penser. Ça reste toujours une bonne expérience de cinéma, déjà partagée, de toute manière, par plus de 5 millions de spectateurs à l’heure actuelle.

  1. que l’on peut chaudement recommandé à tout ceux qui aiment le cinéma des années 20. []
  2. qui a la côte ces temps-ci, entre Terminator – Renaissance et Le Choc des Titans. []

A propos de l'auteur

Guilhem
Photo du profil de Guilhem

Créateur du site. Et accessoirement d'autres casquettes et rôles (beaucoup). Envoyez un mail à guilhem@cadependdesjours.com pour toute demande, question, suggestion ou demande plus formelle (courrier des lecteurs accepté aussi).

63 commentaires sur cet article



  1. avatar
     
    mobil

    en fait en y réfléchissant, on retrouve les thèmes de cameron en plein…
    c’est bien l’homme qui va permettre à la femme de survivre et de donner naissance à un nouveau monde (ou les humains seront absents)
    l’homme n’est pas le héros, il est le catalyseur du passage d’un monde à un autre (comme d’hab). il est le rite de passage.
    finalement faire ça chez des « sauvages » c’est aussi une façon de formaliser ce truc qui intéresse cameron « de chaque mort nait une nouvelle vie » : c’est dit au debut du film et je l’ai prit comme une joke hommage à alien 3.
    mais c’est un peu l’obsession de tonton james : comme dans les autres films, l’homme « meurt » à la fin, sacrifie et abandonne son corps au final. (pour renaitre sur pandora il est vrai).
    je crois que cameron reste sur ses thématiques et les radicalisent plutôt qu’il ne les trahit.
    je préférais pour ma part T1 et 2 ou aliens mais bon, on vieillit tous et ce bon papi cameron a bien le droit de radoter.


  2. avatar
     
    lila*

    J’ai pas encore pigé pourquoi les gens parlent de ce film comme étant révolutionnaire. Il est juste joli et c’est pour ça qu’on va le voir.


  3. avatar
     
    Dextarian

    Disons que la technique semble révolutionnaire. Mais le principe de la 3D pas vraiment. Et disons aussi qu’il va falloir encore quelques années pour qu’elle soit bien bien maitrisée.

    Et si tu connais pas ce type d’histoire, tu peux trouver ça révolutionnaire (enfin, après j’ai pas fait de test de sortie de salle, juste que les gens ont applaudis le film et j’ai trouvé ça rigolo, comme à chaque fois d’ailleurs).


  4. avatar
     
    Guiyomus

    J’vais juste réagir sur quelques trucs! ^^

    « Ainsi, le nouveau film de Cameron, qui n’avait plus tourner depuis plus de 11 ans »:
    Bon il a quand même produit une série télé et réalisé 3 documentaires pendant ces 11 ans, et il produit pas mal de trucs à coté aussi, sans oublier que ce laps de temps et ces documentaires lui ont permis de développer de nouvelles techniques, de créer avec son équipe une nouvelle caméra 3d pour Avatar, et j’en passe.

    « Je crois qu’il y a de la motion capture vidéo (mais ça, ça a pas l’air bien nouveau) »:
    Alors, c’est pas de la motion capture (ca c’est le truc ancestral qui s’utilise depuis des années dans le jeu vidéo et le cinéma), mais de la performance capture, technique réellement initiée avec Le Pôle express et Beowulf de Zemeckis et poussé à un niveau de réalisme jamais atteint dans Avatar (suffit de voir les visage des Na’vis surtout celui de Neythiri (raaaahhhh ^^). Disons que la principale différence avec la motion capture de papy c’est la capture des expressions faciales grâce à de tout petits capteurs placés sur le visage. Mais la performance capture fait également basculer tout le processus de production du film (enfin pas totalement dans le cas d’Avatar, environ 40% du film a été tourné en live), faisant passer la mise en scène en pleine post-production, en effet aucune caméra n’étant utilisée pendant la performance capture, les acteurs sont libre de bouger dans une grande pièce et ensuite au moment de la post-prod, les axes et mouvements de caméra sont choisis et ainsi tout est possible, aucune limite matérielle ou logistique ne bride les envies du réalisateur, la seule limite à l’heure actuelle est la puissance des pc (mais bon ca, ca évolue tout le temps) et l’imagination du réal.
    Et je parle même pas de la qualité des CGI, parce qu’à part quelques intérieurs et quelques plans, tout est faux.
    Ah et perso j’ai pas du tout eu mal aux yeux ou au crâne pendant ou après la projo. :)

    « un personnage paumé dans son univers qui va aller en trouver un (bon là, le parallèle est un peu plus dur »:
    Je trouve que dans le thème du mec qui s’échappe d’un monde pour aller dans un autre où des chose qu’il ne pouvait pas faire lui sont possible, renvoi a Strange Days de son ex, Kathryn Bigelow, dont il a écrit le scènar à l’époque (rien que l’une des 1eres scènes où un mec en fauteuil roulant se branche son casque sur la tête et « vie » une séquence d’un mec en train de courir sur la plage au ralenti, on pourrait même dire qu’Avatar est une extrapolation de cette scène.)

    « même si l’effet 3D lasse…photo assez caractéristique. »:
    Perso, l’effet 3D ne m’a pas lassé du tout, au contraire j’ai trouvé ca tellement immersif qu’au bout de 10 minutes je ne la remarquai même plus (dans le sens où elle n’est pas traitée comme un gadget qui sert juste à envoyer des trucs dans la gueule du spectateur, mais vraiment de l’immerger dans le film au point qu’il ne se pose plus la question de la 2D/3D, enfin je sais pas trop comment expliquer ca, c’est vraiment au niveau du ressenti).
    Pour le flou j’ai rien remarqué, mais par contre faut faire attention a ce qu’on regarde suivant les plans, parce que sur certains plans, la mise au point est clairement faite sur un élément précis du plan et le reste sera logiquement flouté (par exemple à un moment le focus est sur Jack en plan rapproché buste, dans la jungle, le fond est flou, et les trucs qui volent au 1er plan, devant Jack le sont aussi, j’ai eu le reflex de vouloir me focaliser sur ces trucs la, et c’était pas top, mes yeux ayant voulu faire le point dessus.), c’est vraiment une autre manière de regarder un film, ou de savoir où regarder, suivant les plans, mais par exemple sur les plans où la profondeur de champs est quasi infinie je n’ai remarqué aucun flou.
    Sinon pour la photographie et l’assombrissement de l’image c’est étonnant ce que tu dis car Cameron et son équipe ont fait l’étalonnage de l’image avec les lunettes sur les yeux (lunettes REAL3D, système présent dans les Gaumont normalement, genre lunettes blues brothers), du coup j’ai trouvé les couleurs sublimes, surtout lors des scènes de nuit dans la jungle.

    « L’histoire d’Avatar est bof. Encore une énième variation sur l’écologie et la protection d’un éco-système »:
    La trame du film est certes classique (perso une fois dedans j’ai quand même réussi à être surpris et ému par des trucs bateaux! XD), mais il y a quand même quelques niveaux de lecture différents, le parallèle réalité/virtuel (je vous renvoi à Strange Days à nouveau ^^), le parallèle jack/avatar-spectateur/jack-spectateur/avatar, sans parler des parallèles à faire avec l’œuvre comme tu l’as dis plus haut, la romance Jack/Neythiri qui se rapproche de celle de Jack et Rose dans Titanic, le colonel Quaritch limite cousin du militaire joué par Michael Beinh dans Abyss, les Mechas qui renvoient au Power Loader d’Aliens (ou la 1er vrai mécha du cinoche américain), le personnage de Michelle Rodriguez qui fait largement penser à celui de Vasquez dans Aliens, celui de Ribisi qui renvoi à celui de Burke toujours dans Aliens, le fait que dans Avatar le dernier recours de la compagnie pour détruire l’arbre est de lui balancer une tonne d’explosifs comme pour le vaisseau E.T de Abyss, et j’en passe,…
    Si on voulait aller plus loin on pourrait même faire un lien avec le jeu vidéo et plus précisément les mmorpg. Jack, être humain aux capacités limitées, se glissent dans la peau d’un être virtuel aux capacités physiques et psychiques énormes, pour découvrir un monde nouveau.
    Ce qui nous rappelle également que Cameron est un grand fan de Ghost in the shell (il devait meme en réaliser une adaptation) et de Avalon.

    « (c’est un film que les petits enfants vont voir et c’est fait pour eux, je dirais, vraiment pour eux). »:
    Et Titanic, c’est fait pour les gonzesses fans de DiCaprio et des films à l’eau de rose? Aliens, pour les bourrins pro Marines? Abyss, pour les écolos et les hippies? Et True Lies, pour les fans de La Totale? ^^

    « On est donc ici loin des thématiques de « pas de destin »…cet ancien nouveau monde »:
    Ouai bon, c’est quand même pas très pessimiste pour la Terre et ses occupants hein, parce qu’apparemment c’est un peu beaucoup la merde là bas (bon tout le début sur la Terre fait partie de ce qui a été coupé au montage pour coller à la durée de la version IMAX). Au contraire j’ai trouvé ca assez pessimiste, on pourrait même dire que Cameron ne croit même plus en l’être humain ou s’en fout tout simplement, que le devenir de l’humanité ne l’intéresse, que l’avertissement donné dans le Director’s cut d’Abyss n’a pas suffit, que les humains ont quand même foutu en l’air leur planète et que Cameron s’est barré se battre pour un peuple qui en vaut la peine.

    Pour moi c’est du 5,9/6, ma plus grosse claque visuelle et émotionnelle au ciné depuis, Le retour du roi, le -0,1 c’est surtout pour les 30 minutes coupées et pour le fait de ne pas pouvoir le voir en IMAX, format pour lequel il a été tourné (où on voit beaucoup plus en haut et en bas de l’écran, avec une 3D en plus énorme).

    ps: faudrait créer un truc pour les motivés: un système « Article réponse à un autre article! » ^^


  5. avatar
     
    Dextarian

    Ou tu m’envoie ton article et je te le publie ou je t’ajoute dans les rédacteurs aussi.

    Sinon, je maintiens, c’est essentiellement pour les enfants, Avatar. Ca empeche pas les grands d’aimer mais je peux pas dire que je suis le public cible.

    Quant à la phot, soit mobil et moi, et les 500 autres spectateurs de la salle, on a eu des lunettes de merde que ceux utilisés par Cameron et son équipe, soit on sait pas voir, soit il y a vraiment une différence au niveau de l’image avec ou sans lunette.

    Et c’est pas très pessimiste pour la terre puisque si ce film est pour les enfants, ce qui est le cas, la scène suivante, c’est que les mecs reviennent, encore plus armés et qu’ils pètent le cul à tous les mecs bleus de Pandora.

    Parce que ça les humains savent faire :D surtout si c’est pour être comme dans La Route ou Pandorum, c’est à dire soit se manger entre eux, soit aller chercher une autre planète habitable.

    Ah et Guiy, t’as mis du temps à arriver, je trouve ^^


  6. avatar
     
    Dimrost

    En fait, l’histoire d’avatar, c’est un mec qui joue trop à son MMO, et il finit par préférer son perso à la vraie vie.

    Après, ouais, vraiment pas de quoi s’en taper le cul par terre en se relevant la nuit, même si c’est aussi loin d’être merdique.


  7. avatar
     
    Dextarian

    Ben personne peut objectivement dire que c’est merdique.
    Mais moi aussi, je voudrais que mon personnage de dextarian soit dans un film de 500 millions de dollars de budget.


  8. avatar
     
    Dimrost

    Et, ouais, chuis assez d’accord avec Dex sur plusieurs points (jour à marquer d’une pierre blanche! :p)
    Déjà, c’est complètement un film pour les « petits ».
    Et, ouais, la photo, elle est nul avec les lunettes. Les couleurs flashy, on aime ou on aime pas, mais le fait est qu’avec les lunettes, c’est tout sombre et ça ressemble à rien. Plein de fois pendant le film, je les ai enlevées pour apprécier la photo et l’image. Et d’ailleurs, au bout du compte, j’me demande si le film est pas plus joli tout simplement en 2D…

    Et faut arrêter de nous bassiner avec la durée de l’IMAX qui aurait nui au film. Déjà, là, je le trouve long, alors s’il avait fait une demi-heure de plus…


  9. avatar
     
    Dextarian

    « Et, ouais, chuis assez d’accord avec Dex sur plusieurs points (jour à marquer d’une pierre blanche! :p) « 

    Oh putaing, faut que je marque le 29 décembre 2009 d’une pierre blanche là ! Tu dois dire ça parce que c’est noel toi :D

    Et je vois qu’on a fait la même chose pour le coup des lunettes. On va peut-être essayer d’aller le voir en 2D, histoire de voir un film plus cameronien à l’ancienne.


  10. avatar
     
    Dimrost

    Et ouais, chuis assez d’accord avec la comparaison de Guiy avec Return of the King:
    C’est aussi boursouflé et en-dessous de ce que ça pourrait être :p

    (sauf que Return of the King, pour le coup, ça tire vers le merdique)


  11. avatar
     
    Hemming

    Un individu dont je ne citerais pas le nom (ça commence par une marque de sous-vêtements) m’a invité à poster mon humble avis sur ce charmant site…
    Pour reprendre (et améliorer, comme toujours) les propos de ce cher Dimrost, Avatar c’est l’histoire d’un no-life qui confond son MMORPG avec la réalité, tout en ayant laissé Pocahontas et The New World tourner en fond…
    Plus sérieusement, ce n’est pas la révolution visuelle promise à grands coups de promo, et c’est tant mieux : le film risque, au moins, de bien vieillir, et de ne pas finir en néo- Flash Gordon ! La 3D ne sert pas à faire de la surenchère ou des effets faciles (pas de missile qui fonce vers le public, c’est troublant), et Cameron l’exploite surtout pour souligner la profondeur de champ et la qualité des effets spéciaux. Du coup, avec certaines séquences, on se sent vraiment « enveloppé » par les effets, ce qui est tout de même très, très rare…
    Pour le reste, à savoir l’histoire, ça ne casse pas trois pattes à un canard (ou deux palmes à un puma), mais c’est aussi fonctionnel et référencé (des westerns aux films de guerre), avec de belles valeurs humanistes, accessibles à tous.
    Reste que je suis un peu frustré de retrouver le Cameron consensuel de Titanic : on sent que le montage a été un champ de bataille (un paquet de séquences pourraient être plus détaillées) et que la violence a été éradiquée pour que le film soit vu par des enfants (il faudrait justement les éradiquer, ceux-là). Bref, Cameron a mis un peu trop d’eau dans son vin… Ce qui ne m’empêche pas de penser qu’Avatar est un film à voir sur grand écran, en 3D (et IMAX si vous avez ça sous la main) pour profiter d’une « attraction » qui fout la honte à tout Eurodisney !

    PS : secrètement, je soupçonne Cameron d’avoir conçu Avatar comme une rampe de lancement pour Battle Angel… D’accord, laissez-moi rêver :)


  12. avatar
     
    Guiyomus

    Pour les lunettes ca dépend tout simplement du système de 3D utilisé dans votre cinéma, il en existe plusieurs et tous ne fonctionnent pas de la même façon, perso c’était le système REAL3D avec les lunettes style Blues Brothers et l’image était parfaite.

    Sinon trop long pour toi, trop court pour moi, surtout que le gros morceau au début du film sur la Terre m’interessait grave, j’ai vu 2-3 photos de ce passage, ca avait l’air assez impressionnant. Enfin bon j’ai pas vu le temps passer!


  13. avatar
     
    mobil 2D

    les mecs, quand vous viendez à lyon la semaine prochaine on se fait avatar « 2D » old school babe …


  14. avatar
     
    Guiyomus

    ah putain ca me fait penser qu’il y a de fortes malchances pour que je ne puisse pas venir car je bosse à Darty jusqu’au 10 logiquement et ca, ca me fait bien chier! :(

    sinon pour ceux qu’ils veulent un aperçu de la terre dans Avatar:
    http://i50.tinypic.com/2419kz8.jpg
    http://i48.tinypic.com/29ne41x.jpg
    http://i49.tinypic.com/95q2cm.jpg
    http://i45.tinypic.com/2luxabr.jpg


  15. avatar
     
    Guiyomus

    @Michae: pour repondre à ton « ps », c’est exactement ça, au moment où la technologie était au point il avait un choix à faire, lancer Avatar ou Battle Angel, il s’est alors dit qu’Avatar était plus propice aux experimentations et que son possible succès permettrait de faire Battle Angel. (j’ai plus la source par contre, c’était dans une interview). Par contre une interview annonçait que Battle Angel risquait finalement de ne pas se faire mais bon on sait jamais.


  16. avatar
     
    Corto

    Ptin vous m’avez coupé l’envie de le voir….


  17. avatar
     
    Dextarian

    Ah parce que tu l’as pas ecnore vu, Corto? Mais qu’est ce que tu fous la?? :D

    @ Guiy,
    Donc si je comprend bien, il fallait avoir les Lunettes dernier cri, le Complexe équipée des salles dernier cri pour bien voir la même photo entre la version 2D et la 2D?
    Tin ça fait beaucuop ça. Ca me rappelle quand les premiers gros jeux sont sortis sur PC (oui, c’était un autre temps, genre en même temps que les Atari et les Amiga) et que si t’avais pas le seul PC qui supportait le graphisme (sans même le son) tu pouvait pas jouer à certains jeux… Ca m’a toujours bien bien gavés ça.
    Sinon, nos lunettes ressemblaient assez au modèle que tu décris, donc je suppose que c’est un sous modèle de ce modèle…

    Et j’attend ton contre article !! :D

    @Michae
    Heureux que Dim-up t’ai dit de passer ici. Chouette complètement d’analyse.

    Ah et merci pour les liens de la terre, selon ce qu’aurait du faire Cameron, Guiy


  18. avatar
     
    Corto

    Non je l’ai aps encore vu, et plus ça va moins j’ai envie de le voir en fait

    Et puis je bosse sur la création de mon site « Vexatile, ça dépend des nuits »

    Le site où on se vexe :D


  19. avatar
     
    lila*

    On dirait que vous n’avez jamais vu de film en 3D vous là hein :D… Dans TOUS les films en 3D il y a une différence de lumière avec ou sans les lunettes et c’est TOUJOURS plus sombre avec les lunettes.

    @ Corto
    Les écoute pas, faut jamais écouter des gens blasés du cinéma avant d’aller voir un film, c’est bien connu :D…


  20. avatar
     
    Dextarian

    Non mais Lila, c’est EXACTEMENT ce que je DIS et c’est EXACTEMENT ce que NE DIT PAS Guiyomus qui dit que justement il y a pas de différence et qu’il en a pas vu parce qu’il était mieux équipé que nous. Donc que c’était pas sombre.

    Et j’ai vu des films en pseudo 3D, t’étais pas née (ou à peine) alors steuuplé :D :D :D

    Et on n’est pas blasé, on veut juste revoir le film avec la VRAIE Photo du film et pas un truc plus sombre.

    Et Corto, va voir ce film!


  21. avatar
     
    lila*

    Bah il a pas fait gaffe, c’est tout. Moi aussi j’avais des lunettes à verre polarisé, style Blues Brothers, comme toutes les dernières lunettes qu’il y a quasiment partout et qu’on se fait entuber pour le prix, et c’est pareil pour touuus les films, y’a une différence tout le temps, donc si vous la voulez pas vous allez voir le film en 2D quoi Oo… Comme tous les gens normaux qui s’en plaignent pas :D.
    Suffit juste de pas être trop débile pour être au courant, quand on a vu TANT de films en 3D dans toute sa vie xD…

    Et tes remarques de vieux con ça m’atteint pas tu sais :D…


  22. avatar
     
    Dextarian

    Ben si justement il a fait gaffe et il le dit en commentaire, que je recopier :
    « Sinon pour la photographie et l’assombrissement de l’image c’est étonnant ce que tu dis car Cameron et son équipe ont fait l’étalonnage de l’image avec les lunettes sur les yeux (lunettes REAL3D, système présent dans les Gaumont normalement, genre lunettes blues brothers), du coup j’ai trouvé les couleurs sublimes, surtout lors des scènes de nuit dans la jungle. »

    Donc il dit que Cameron et son équipe ont étudié le truc, qu’on N’AURAIT PAS DU avoir de différence et qu’il y en a quand meme une bien bien grosse.

    Et sinon, oué on le verra en 2D. Et on est tout à fait normaux de vouloir un film qui soit joli, nan mais!

    Donc nan seulement je suis au courant (merci pour le débile) mais en plus, je dis qu’il y a pas de changement malgré ce qui a été annoncé à propos de ce film.
    Et qui si effectivement, il y a du changement et que c’est effectivement le cas dans certaines salles, je suis pas assez équipé dans ma région pour voir ça.

    Et j’aime beaucoup mes remarques de pseudo vieux cons :D :D


  23. avatar
     
    lila*

    C’est pas parole d’évangile quand on dit qu’il a étudié le truc, à mon avis hein… Je pense que c’est mieux maîtrisé mais au niveau de la lumière vu qu’on a des verres polarisés, c’est tout simplement pas possible de pas avoir de différence… (cf mon petit cours de sciences sur les projections 3D de y’a trois semaines xD).

    Et àmha à force, et comme pleeein de gens qui vont souvent au ciné et qui ont un avis sur tout, t’es trop conditionné par tes aprioris pour voir un film et juste en prendre le meilleur sans cracher sur tel ou tel aspect, et c’est bieeeennn dommage.
    Aller voir un film sans en lire 5 critiques, sans demander d’avis, sans lire le pitch et se dire « tiens je vais voir ça, j’ai aucune idée de ce que c’est, let’s go », c’est pas mal comme méthode pour se défaire des jugements qu’on peut porter à priori, et ça ferait pas d’mal à certains :D !


  24. avatar
     
    Corto

    « Non mais Lila, c’est EXACTEMENT ce que je DIS et c’est EXACTEMENT ce que NE DIT PAS Guiyomus qui dit que justement …. »

    Je vais copier cette phrase dans « Best of Words » :D


  25. avatar
     
    Dextarian

    Non mais lila, t’es sure que tu t’adresse bien à moi là ou c’est juste un petit gout de gueule pour le fun en passant voir chez moi des trucs que tu vois chez les autres?

    Non parce que si tu me connaissais vraiment, et Mobil peut en témoigner, la pauvrette vu ce que je lui fais subir des fois, je vais voir des films SANS A PRIORI, SANS LIRE le pitch et je parle meme pas des critiques dont je me fous bien a priori également, ect, ect.

    Et aimer un art, comme TOI tu as SUREMENT un avis dans le tiens, ce n’est pas faire preuve forcément d’esprit borné. Et parler d’un film, évoquer un film et pointer du doigt ce qui ne te plait pas, ça me semble pas être un truc petré d’a priorisme ou d’être borné. C’est peut etre etre plein d’a posteriorisme, mais ça, c’est un autre problème.

    Et je n’ai jamais évoqué ici un film sans l’avoir vu, sauf une fois pour disco, donc je vois pas bien ce que c’est que ce procès d’intention la.

    Donc je suis pas bien sur que tu t’adresse bien à moi là ou alors faudra que tu m’explique.

    Non parce que merde, quand j’aime des films que je le DIS BIEN HAUT et FORT et que PUTAIN, PERSONNE n’en a rien à BRANLER des films que j’aime, vu que j’ai JAMAIS de PUTAINS de commentaires sur ces PUTAINS de FILMS, ça, ça dérange personne, à ce que je vois.

    Un pote, Kanfu pour ne pas le citer qui ne veut pas venir ici parler d’Avatar, a comparé l’univers du film à la BD Aquablue…
    C’est vrai qu’il y pas mal de similitudes, même si je suis pas persuadé que Cameron ait eu un jour cette BD entre les mains.


  26. avatar
     
    lila*

    Non en vrai je vois ça tout le temps partout et « ça m’éneerrrrrrve ».
    Et je suis sûre que tu fais ça des fois (voir un film sans savoir ce que c’est) évidemment, je m’en doute bien, je le dis juste parce que y’a un paquet de gens qui ne vivent que par les critiques des trucs qu’ils sont pas encore allé voir.
    Donc non c’était pas visé exprès seulement sur Dexounet uniquement et juste lui, c’était du coup de gueule général.

    Et on n’a pas tous une carte illimitée pour voir les mauvais ET les bons films :D…!

    Ceci dit, quand je lis une critique d’un film qui contient du « contrairement à ce qu’on en dit » ou des trucs comme ça (non je vise pas TES posts, je dis ça en général, ben on voit direct les vieilles influences.


  27. avatar
     
    Hemming

    Le seul film 3D où les lunettes n’assombrissaient pas la photo, c’était Voyage au centre de la Terre 3D… Ça venait sans doute dans le choix des lunettes (pas le même et gros modèle que pour Avatar, …Scrooge, Meurtres à la St-Valentin, Là-haut ou Monstres contre Aliens) mais aussi dans la palette de couleurs et sur un jeu de contrastes.
    @Dextarian : tu faisais référence aux jeux vidéo (dans un contexte complètement différent), et je me suis souvenu que des potes, après avoir vu le film, se sont demandés « à quand le MMORPG ? »… Cameron a quand même un don pour créer des univers qui tiennent la route, malgré quelques petits raccourcis !
    @Guiyomus : c’est sûr que si Avatar est un moyen de rassurer les financiers avant de casser la baraque avec Battle Angel, ça change totalement la perception qu’on peut avoir du film (en bien de mon point de vue). Mais si c’est juste pour enchaîner sur une suite dans 5 ans, ce sera la preuve d’un flagrant manque d’ambition…
    (C’est « Michae » pr info, si mon compte Google ne déconne plus et affiche le bon pseudo).


  28. avatar
     
    Dextarian

    Des fois tu dis? nan, c’est genre pou 80 % des films. J’ai réussi à trainer mobil pour RTT (pardon encore) mais pas pour Alvin et les Chimpunk (comme je disais quand j’étais plus petit et que je voyais ça) et encore moins pour Arthur.
    Des gens qui sont capable de pas peter un plomb pour tous ces genres de films plus les bons vrais films, il en existe pas. Et c’est peut etre tant mieux.

    Quant à ceux qui se font les dents en critiquant Avatar : ben c’est assez simple pour eux. L’arguemnt c’est que un BB américain, donc que ça pue.

    Nous on connait Cameron et son oeuvre. Moi je suis moins fan que Mobil ou Guiyomus pour ne citer qu’eux deux, mais c’est un vrai réalisateur (ou qui se prend pour un dieu, comme dirait un monsieur sur son blog qui est présent ici, ce qui n’est pas tout à fait faux, par certains cotés), qui a toujours un ses thèmes (la femme contre la machine qui va s’accomplir dans un monde nouveau en s’appuyant sur un mec, enfin un truc plus abouti, que meme un journaliste de Mad Movie a repris, c’est pour dire, à Propos de titanic).
    D(‘ailleurs, c’est comme dire que Titanic, c’est d’la merde grand public. C’est faux, mais ça fait classe. il y a plusieurs niveau de lecture dans ce film, comme souvent avec Cameron, malgré son statut de réalisateur de films d’action et/ou aventures.

    C’est un peu l’inverse de Bay (j’avais promis de pas parler de lui) qui ne préviligie que la forme, ce qui donne un transformer 2 inregardable au ciné tellement ça passe son temps à se transformer.

    Mais d’autres réal sont comme Cameron avec leurs thèmes : Un john Woo ne fait que des films d’actions ou il y a toujours une amitié virile qui vrille presque à de l’homosexualité. C’est toujours ça, quelque soit le film. C’est son thème quoi…

    Et quand je dis contrairement ou pas, c’est juste que je suis quand meme obligé de faire un tantinet du neuf. Tout le monde va avoir un avis sur Avatar, ce qui sera logique puisque beaucoup de monde sera allé le voir en salle. Donc dur de faire de l’originalité. Et je vois surtout un démontage de ce film pour se donner du crédit.. c’est toujours un peu ennuyeux mais bon, c’est de bonne guerre.

    D’ailleurs à propos de la critique en général :

    J’ai pris le parti de chroniquer ou critiquer des films à chaud. Et comme l’a dit Coppola dans une ITW dans le nouvel obs, il arrive souvent que les films que t’aime vraiment pas, parce qu’ils sont trop durs ou pour d’autres raisons, tu les aimes avec le temps.

    Si j’avais fait une critique de Martyrs à la sortie de la projo, je l’aurais démonté en pièce, comme pas mal de mecs qui sont disent être des critiques avisées alors que ce film a pour lui pas mal de qualités.

    Ca vaut pour des films qu’ils veulent vraiment dire quelque chose, pas les films d’exploitation à la 60 secondes chrono ou le transporteur qui ne sont là que pour manger du Pop Corn (et que j’aime bien aussi).

    Et pour finir sur Cameron et ses thèmes : je crois que je commence à aimer les réal qui ont opéré un virage, plus ou moins grands, et qui décident de faire autre chose, un peu comme Coppola ou j’ai vraiment kiffé ce film avec les jeux de lumières (faut voir ce film rien que pour ça, déja). Je vois qu’un Kounen, qui était bien enervé en début de carrière, voilant marquer les esprits, commence à developper une façon un peu plus en subtilité pour ses histoires (j’ai pas encore vu Coco, mais une chose est sure, ça n’aura rien à avoir avec l’enervement de Dobermann ^^). Ca vaut aussi pour un Kassovitz qui s’est assoupli avec le temps.

    Bon, ça rejoint un peu, ces deux derniers exemples avec Cameron: ses deux derniers films sont tout publics, alors qu’avant ils étaient au mieux axé pour les adolescents. Et quant tu t’adresses à un public plus large, t’es obligé d’édulcorer certains passages. Mais il est toujours un peu sur les mêmes thématiques. Mais bon, c’est loin d’être le seul.. et si on veut du renouvellement il y a d’autres réalisateurs qui changent du tout au tout à chaque film.


  29. avatar
     
    Corto

    le meilleur film de Cameron c’est quand meme l’exploration du Bismarck……


  30. avatar
     
    Dextarian

    Ca, je suis certain que ça t’a plu.
    Mais Abyss, ça t’as pas plu?


  31. avatar
     
    mobil 2D

    ouai ! je tiens à le dire ! RTT c’était pourrite !


  32. avatar
     
    Corto

    Et pourquoi t’en es certain hein ? Je suis si évident que ça ? :(

    Ouiiiiiiin

    Abyss……Ben oui et non. Oui pour des raisons évidentes, non parce que bon, beaucoup de scènes sont quand meme téléphonées, et la scène où il réanime sa grognasse m’a copieusement gonflé

    Ceci étant, je le revois toujours avec plaisir donc c’est qu’il m’a pas tant déplu que ça


  33. avatar
     
    mobil dit "respire en 2D"

    kooooi ! LA SCENE « respire! respire! respire! » the supra over best of the world …

    corto … retourne sur vexatile !

    :(


  34. avatar
     
    Dimrost

    EN tout CAS, je TROUVE que DEX utilise BEAUCOUP les MAJUSCULES pour pouvoir SE faire ENTENDRE.


  35. avatar
     
    Dextarian

    Oui, mais je les utilise à (bon) escient, pour SOULIGNER un propos et non pas pour faire du kikoulol, PUTAING!! :D

    bon, faut que j’arrête

    et la scène Respire est juste une scène d’anthologie, la preuve Corto, t’en parle ^^ (même si elle te saoule)


  36. avatar
     
    Corto

    « Respire » c’est une chanson de France Gall……paye ta référence


  37. avatar
     
    Dextarian

    C’est aussi une Chanson de Mickey 3D, si tu vas par là

    « et tu vas pas mourir de rire »


  38. avatar
     
    Corto

    Bonessian c’est encore un arménien ça non ?


  39. avatar
     
    Guiyomus

    Alors pour l’étalonnage avec le système REALD (lunettes Blues brothers, système utilisé dans le gaumont multiplex de montpel), c’est pas de la parole d’évangile ou je ne sais quoi, c’était tout simplement dans une video interview de Didier Allouch dans les locaux de montages, post prod, étalonnage et compagnie d’Avatar avec Cameron et son équipe, qui expliquait qu’ils étaient en train d’apporter les finitions aux films DONT l’étalonnage 3D avec les lunettes sur le nez et un écran géant sur lequel est projetté le film, c’est pour ca que je n’ai pas perçu d’assombrissement (par rapport à une image normale je précise, car il y a bien assombrissement mais le résultat correspond à ce que voulais Cameron) ou de couleurs ternes, le système 3D utilisé pour l’étalonnage et la projection dans le ciné étant le même! Donc si vos couleurs sont pourries c’est soit que le système utilisé est différents soit que dans votre ciné c’est des quiches et qu’ils savent pas projeter un film correctement. Je suis assez clair ou faut que je répète une 3ème fois?? XD

    Sinon DEX, j’ai jamais dis que ce sytème était mieux, mais que c’était celui utilisé pour l’étalonnage que l’image que j’ai vu était parfaite.

    Et encore une fois j’ai jamais dis qu’il n’y avait pas de différence avec ou sans les lunettes mais simplement qu’avec l’assombrissement des verres polarisés l’image reste sublime CAR l’étalonnage à été fait AVEC! (des gens ont l’air d’avoir du mal à comprendre mes commentaires, ou alors je m’y prend mal XD)

    Bon pour la peine et comme je suis un mec super sympa, voici un lien qui explique les différents systèmes de projo 3D:
    http://www.manice.org/rubrique_glos.php?id_rubrique=59#534

    Et pour vous prouver que l’étalonnage est fait en REALD, par contre il ne le dit pas que c’est le système REALD mais étant donné que ce sont les même lunettes et que chaque système a ses propres lunettes… ce qui est sur et certain c’est que l’étalonnage est fait en fonction de l’assombrissement provoqué par les lunettes donc bon!(ps: c’est la 2eme video):
    http://didierallouch.blog.canalplus.fr/archive/2009/12/08/efe50dd75b6bd8fbe3603568fdbd27ec.html


  40. avatar
     
    Corto

    Non je quotais Dext en fait, Kevin c’est ce que j’ai failli devenir après la vision de cette daube infâme que vous osez appeler un film ( d’ailleurs je vais en parler )


  41. avatar
     
    mobil en 2D

    on veut un contre article !


  42. avatar
     
    Valentine

    Ce matin en plein amphi, le prof demande : « qui n’a pas vu Avatar ? » Et bien nous étions 5… sur 200.
    Je n’ai pas voulu le voir (et de toute façon la moindre tentative n’aurait pas abouti à en croire ce début d’article) mais je fais sans doute preuve de fermeture d’esprit, oui il faudra quand même que je vois le film aux 200M d’entrées…


  43. avatar
     
    Anonymous

    La vie des Schtroumpfs, ce n’est pas de tout repos. Gargamel n’est jamais très loin et avec son chat, il veut toujours les débusquer.

    Alors ils ont déménagé et ont atteri sur planète cool, tranquille. Sauf que voilà, Gargamel, qui n’est pas seul, à décider de coloniser la terre. Pour ça, il va transformer un de ses sbires en Schtroumpf pour prendre le contrôle du village. Ce dernier, qui n’avait plus l’usage de ses jambes, est super content. Il va d’ailleurs ne pas tarder à tomber sur Schtroumpfette qui passait par là. Cool, se dit-il, car il va pouvoir faire d’une pierre deux coups : se la taper et trouver le village.

    Sauf que voilà, il a découvert que les Schtroumpfs avaient un coeur, qu’ils étaient bien cool en étant de bons hippies et qu’après tout, sa vie chez Gargamel n’était pas terrible, surtout qu’Azraël, ce con de chat, n’arrête pas de le griffer.

    Alors il va prendre le contrôle de la rebelion pour bouter hors de la planète (ou du village, c’est pareil) les méchants sbires de Gargamel qui sont vraiment pas beau et tout villain. Et il pourront chanter ainsi « La la la Schtroumpf » la à la fin.

    Existe aussi en version Aquablue et Poccahontas.
    Les accessoires et piles sont vendus séparément.
    Ne convient pas à un enfant de plus de 18 ans.


  44. avatar
     

    [...] Zemeckis pour sa Légende de Beowulf par exemple, ou encore un certain James Cameron pour son Avatar dont le film es prévue pour la fin de [...]


  45. avatar
     

    [...] encore une perle. Sinon, si vous aimez ce blog, allez lire cet article, cet article ou encore cet article, je me suis un peu plus arraché pour les écrire. Dans le cas contraire, je te retiens pas amigo [...]


  46. avatar
     

    [...] films que les GG (ça me rappelle mes initiales, ça). Rien de bien surprenant dans cette édition: Avatar cartonne et James Cameron [...]


  47. avatar
     

    [...] de sa sortie aux États-Unis, Cher John était en tête du box office en réussissant à détrôner Avatar, présent depuis sept semaines consécutives. Le film est adapté du livre éponyme de [...]


  48. avatar
     

    [...] ce film défonce complètement Avatar et les films en 3D! Je m’explique : le rythme qui est imposé, je dis bien imposé dès la 1ere [...]


  49. avatar
     

    [...] digne d’un téléfilm d’horreur d’il y a 10 ans. On se doute bien qu’avec les moyens d’Avatar, le film aurait gagné autant en profondeur qu’en ambiance. Mais c’est aussi la marque des [...]


  50. avatar
     

    [...] que j’attends depuis 7 ans, du cinéma 2.0 comme dirait gilles jacob, qui enterre Avatar et tout le reste, Gaspar épouse moi je [...]


  51. avatar
     

    [...] type de rôles, délaissant les films d’action qui ont fait sa renommée (Terminator Renaissance, Avatar, Le Choc des Titans), Canet, Knightley et Mendes ont des rôles taillées sur mesure. Surtout [...]


  52. avatar
     

    [...] tout est peut-être vraiment Gigantic dans ce film, pas à la manière d’un Cameron avec son Avatar mais avec des personnages et des situations aussi intriguantes [...]


  53. avatar
     

    [...] rôle lui a ouvert des portes, puisqu’il est en belle position au générique de l’arlésienne Avatar de James [...]


  54. avatar
     

    [...] de la sérié animée Avatar : The Last Airbender (dont le Avatar du titre a dégagé puisque le tonton Cameron est propriétaire du nom… hallucinant pour un film [...]


  55. avatar
     

    [...] bouses intersidérales ultra-colorées et stéréotypées ( mais non j’ai pas parlé d‘Avatar [...]


  56. avatar
     

    [...] Western | Distribué par UGC Distribution Enfin, pour un film français, on est bien loin d’Avatar ou du Dark Knight. [...]


  57. avatar
     

    [...] oblige, on a l’impression d’être face à un mélange de Jurassic Park et d’Avatar. La série souffre en premier lieu de la médiocre qualité de ses effets spéciaux : les [...]


  58. avatar
     

    [...] pour la qualité de ses effets spéciaux, qui participent vraiment, à l’instar d’un Avatar, à transporter le spectateur… sur Mars [...]


  59. avatar
     

    […] déceptions (la preuve qu’on ne devrait jamais attendre un film) Avatar Public Enemies The Box Terminator […]



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • Tha Blue Herb Stilling, Still Dreaming pochette
  • phox
  • Sans titre
  • Trognes court metrage
  • Les Cartes du Pouvoir
  • Luther Vandross Never Too Much cover
  • Pride film still
  • ballae entre les tombes liam neeson
  • aqme nouvel album 2014 Couverture
  • lucy Scarlett Johansson Luc Besson Photo Dehors Couverture