La Sainte Victoire de François Favrat

Le 7 décembre 2009 par Guilhem dans Drame

Notes

Réalisation
65%


Casting
70%


Scénario
50%


Photo
55%


Musique
55%


Intérêt
60%


Total Score
59%

59/ 100

Genre: ,
 
Réalisation:
 
Avec: , , , , , , , , ,
 
 
Scénario:
 
Photographie:
 
Musique: ,
 
Pays:
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
Année De Production:
 
Durée: 105 minutes
 
Crédit photographique: Mars Distribution
 
par Guilhem
La critique

François Favrat (réalisateur de Mon Meilleur amour et Le Rôle de sa vie et scénariste de Bord de mer et Elle est des nôtres) revient ici avec un film qui traite de politique et de politique locale, des affres du pouvoir et de la volonté de monter. Sujet peu traité, finalement, en France et beaucoup plus aux Etats-Unis, malgré quelques incursions notables comme Président ou Le Promeneur du Champs de Mars. Il faut dire que nous avons souvent une certaine distance avec le pouvoir politique et qu’il est assez difficile de concevoir un film sans basculer dans des clichés, ce que n’évite pas toujours, malgré tout, La Sainte Victoire, avec Clovis Cornillac et Christian Clavier comme tête d’affiche.

Xavier Alvarez (Clovis Cornillac) est un petit architecte d’Aix-en-Provence en recherche perpétuelle de reconnaissance sociale. C’est en effet un véritable self made man puisqu’il est parti de zéro, ce qui ne l’empêche pas d’être prospère jusqu’au jour où il ne parvient pas à décrocher de gros marchés publics pour assouvir ses rêves de grandeur parce qu’il lui manque, selon lui, des appuis politiques.

Il décide donc de se lancer corps, âme et biens dans la campagne de Vincent Cluzel (Christian Clavier), le candidat outsider à la mairie, persuadé qu’il renverra l’ascenseur en cas de victoire. À force d’énergie et de ruse, il parvient à discréditer le favori et à faire élire son protégé. Mais leur amitié sincère, nouée dans la conquête du pouvoir, se heurte alors aux limites des intérêts et de l’ambition.

Tourné dans la région d’Aix-en-Provence, considéré par certains comme le XXIe arrondissement de Paris, et dont le film trouve son titre de la célèbre montagne proche de la ville (et il y a également un double sens au titre), La Sainte Victoire raconte donc l’ascension de deux hommes, l’un parti de rien et l’autre qui a déjà tout et qui veut juste une reconnaissance. La campagne politique est assez bien rendue et le film trouve un rythme dans les trente premières minutes et qu’il perd ensuite, voire qu’il s’arrête dès que le Cluzel est élu.

A ce moment là, on se retrouve face à un film d’un classicisme à faire peur, qui nous rappelle pas mal de long-métrage et cette impression de déjà-vu nous colle à la peau jusqu’à la fin. La Sainte Victoire s’essouffle donc, malgré la galerie de seconds rôles venus émailler les temps morts dont celui de Sami Bouajila, qui met un peu de relief au film.

La Sainte Victoire est plutôt donc un film à voir à la télévision, pour s’immerger tranquillement dans l’ambiance locale, le bruit des cigales et la conquête de marchés publics. Le film n’est en effet pas assez typé cinéma pour mériter une large diffusion en salle mais ressemble plutôt à un téléfilm, malgré la présence d’un poids lourd (Cornillac) et d’un ex poid lourd (Clavier).


A propos de l'auteur

Guilhem
Photo du profil de Guilhem

Créateur du site. Et accessoirement d'autres casquettes et rôles (beaucoup). Envoyez un mail à guilhem@cadependdesjours.com pour toute demande, question, suggestion ou demande plus formelle (courrier des lecteurs accepté aussi).

aucun commentaire sur cet article pour le moment.




Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • Tha Blue Herb Stilling, Still Dreaming pochette
  • phox
  • Sans titre
  • Trognes court metrage
  • Les Cartes du Pouvoir
  • Luther Vandross Never Too Much cover
  • Pride film still
  • ballae entre les tombes liam neeson
  • aqme nouvel album 2014 Couverture
  • lucy Scarlett Johansson Luc Besson Photo Dehors Couverture