Diary of the Dead de George A. Romero

Le 28 juin 2008 par Dextarian dans

Notes

Réalisation
0%


Casting
0%


Scénario
0%


Photo
0%


Musique
0%


Intérêt
0%


Total Score
0%

0/ 100

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
par Dextarian
La critique

Sortie le 25 juin 2008

George A. Romero est (est-il besoin de le rapeller ?) le créateur d’une saga devenue non seulement culte au fil des années, mais aussi un genre à part entière. En effet, tout à commencer avec La Nuit des morts-vivants, sorti aux Etats-Unis en 1968, alors en pleine guerre du Viêtnam, qui fit l’effet d’une bombe. En 1978 (en 1983 en France), il récidive avec Zombie, dans lequel le cinéaste distille une féroce critique de la société de consommation. Suit Le Jour des morts-vivants en 1985, dans une période où il a déjà du mal à financer ses films. En 2005, il effectue un retour en force et fidèle au genre qui a fait sa gloire, il frappe une quatrième fois avec Land of the dead (Le Territoire des morts), un volet notamment porté par Asia Argento, Dennis Hopper et John Leguizamo. Diary of the Dead – Chronique des morts vivants est donc le cinquième volet de la saga…En attendant un hypothétique sixième opus ?


Dans ce volet, des étudiants en cinéma tournent, dans une forêt, un film d’horreur à petit budget assez comique, lorsque la nouvelle tombe au journal télévisé : partout dans le pays, on signale des morts revenant à la vie.

Témoins de massacres, de destructions et du chaos ambiant, ils choisissent alors de braquer leurs caméras sur les zombies et les horreurs bien réelles auxquels ils sont confrontés afin de laisser un témoignage de cette nuit où tout a changé.

http://www.youtube.com/v/TJ2ndMn0uA0&hl=fr_FR&fs=1&
Diary of the Dead – trailer – 2008

La scène d’introduction est assez impressionnante, quand une journaliste fait son émission et que derrière, ça bouge, ça vie… et que ça commence à s’exciter quand des cadavres se lèvent. Une bonne scène de cinéma comme on les aime. Diary Of the Dead – Chronique des morts vivants a d’ailleurs obtenu le Prix de la critique au Festival de Gerardmer cette année même si la critique générale contre internet est un peu facile et un tantinet réactionnaire pour le coup. Il semble que le réalisateur ait bien du mal ici avec cette nouvelle technologie et les critiques qu’il met en avant sont connues depuis longtemps et sont un peu dépassé…

Du côté de la technique, George A. Romero a mis en chantier son Diary of the Dead et il pensait être le premier, sinon parmi les premiers, à utiliser une caméra DV sur l’intégralité du long métrage. Mais, selon ses propres termes, il s’est finalement fait coiffer au poteau par un certain Brian De Palma avec Redacted et Matt Reeves avec Cloverfield sans compter le [REC] qui est vraiment plus impressionnant que le dernier cité, voire même et de loin, que celui du Romero. C’est la mode en 2008, que voulez-vous, de la caméra subjective.

Mais ici, le réalisateur s’amuse différemment. En effet, George A. Romero fait une apparition en caméo dans Diary of the Dead. C’est en effet l’officier de police qui tente de dissimuler l’irruption des zombies lors de la conférence de presse. Et le film est d’ailleurs truffé de caméo puisqu’on peut aussi noter la présence de Quentin Tarantino, Guillermo Del Toro, Simon Pegg ou encore Wes Craven, sans compter celle du maître de l’horreur, Richard Bachman, alias Stephen King. Tous ces acteurs-réalisateurs sont ici grimés en journalistes audio ou vidéo, sans que j’ai pu en distinguer beaucoup. Je me fais vieux aussi.

Diary of the Dead – Chronique des morts vivants souffre donc de certains défauts propre à sa vision politisée. Mais le reste est pas mal intéressant. La Bunker dans la maison, véritable forteresse soi-disant imprenable ou encore le jeu sur des zombies, véritablement sadique est également l’une des scènes fortes du film. Mais il semble ici que son propos se détourne de son intention première et qu’il est beaucoup plus sentencieux que les autres volets. C’est un peu dommage et ça nuit un peu à l’ensemble du film, qui se situe à un niveau correct, sans atteindre celui du quatrième volet et l’un des plus commerciaux de la saga, Le Territoire des morts. On attend un sixième opus… pour voir…

Diary of the Dead – Chronique des morts vivants (Diary of the Dead) de George A. Romero | Scénario de  George A. Romero | Photographie d’Adam Swica | Musique de Norman Orenstein | Avec Michelle Morgan, Shawn Roberts, Nick Alachiotis, Matt Birman, George Buza, Joshua Close, Christopher Cordell, Wes Craven, Laura DeCarteret, Alexandria DeFabiis | Etats-Unis | 2007 | 95 min. | Epouvante-horreur, fantastique et thriller | Distribué par Bac Films | Crédit photographique : Bac Films.


A propos de l'auteur

Dextarian
avatar

Le rédacteur ciné le plus prolifique (et je ne tiens pas à perdre ce titre!)

8 commentaires sur cet article



  1. avatar
     

    [...] à la charge avec Land of the Dead, brisant ainsi cette dynamique de trilogie. D’autant plus que Diary of the Dead, cinquième et dernier film à ce jour de la saga – avant Survival of the Dead prévu pour cette [...]


  2. avatar
     

    [...] dernier Paintball, qui joue également là dessus (on parle même pas d’autres films, tel le Diary of The Dead de Romero qui critique la société ultra voyeuriste). Bref, vous l’aurez compris, ce film [...]


  3. avatar
     

    [...] faudrait d’ailleurs que je retrouve la référence du Diary of the Dead du Nouvel Obs où j’ai lu ce passage sidérant de bêtise et manquant [...]


  4. avatar
     

    [...] les pédophiles. Rien n’est évidemment épargné ici et à l’instar d’un Romero avec son Diary of the Dead, il semble que papy Nakata ait un train de retard en ce qui concerne l’utilisation de cette [...]


  5. avatar
     

    [...] force de la caméra subjective. Ainsi, Cloverfield, avant les  [REC] ou encore le dernier Romero, Diary of the Dead, reprennent ce procédé utilisé partiellement dans Cannibal Holocaust (1981) mais surtout dans [...]


  6. avatar
     

    [...] qui suit ici un groupe de mercenaires de la Garde nationale qui sont brièvement apparus dans Diary of the Dead. Plus inspiré dans ce volet que dans le précédent que George A. Romero revient à ses premiers [...]


  7. avatar
     

    [...] l’ont découvert assez récemment, à commencer par Romero qui nous avait pondu un poussif Diary of The Dead, pointant une critique assez incroyablement réac de ce nouveau média. C’est au tour de Craven [...]


  8. avatar
     

    [...] Dès la Seconde Guerre mondiale, les caméras deviennent plus légères et plus maniables, car la réalité du terrain empêche forcément, entre tirs et bombardements, de placer un pied de caméra correctement et de se mettre à filmer. En 1947, André Coutant et Jacques Mathot mettent au point la Caméflex, première caméra reflex 35 mm portable ; en 1960, Coutant toujours met au point l’Eclair 16, même principe que la Caméflex mais avec de la pellicule 16mm. Ces deux caméras vont avoir une incidence majeure sur le cinéma de l’époque, à la fois documentaire (Free Cinema, Cinéma Vérité) et de fiction (Nouvelle Vague). Le steadicam, en revanche, n’est pas une caméra à proprement parler mais un système de stabilisation de caméra, inventé par Garrett Brown en 1972 et popularisé par des cinéastes comme John G. Avildsen (Rocky) et Stanley Kubrick (Shining). Associer caméra à l’épaule et steadicam revient donc à associer pommes et poires. Il faudrait en revanche s’attarder sur l’ère numérique et sa génération de caméras relativement bon marché et elles aussi portables telles que DV voire HDCAM. Pourtant, malgré son faible coût et ses qualités, l’emploi de ce type de caméra reste encore relativement marginal, difficilement acceptable sauf dans des cas bien précis de citations ou dans le cas de films de genre (Blair Witch, Cloverfield, [REC], Diary of the Dead). [...]



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • robert-pattinson-in-the-rover
  • copyright Warner Bros. Records /DR
  • Battle-of-the-Bands-Ayers-Rock-Boat-Punk-Savage-Riposte logo
  • Extrait du film
  • Noé
  • copyright © Reprise records /DR
  • orgueb3
  • Le-dernier-diamant
  • 1386172803_EMMANUELA.
  • Captain America, le soldat de l'hiver Photo Chris Evans © The Walt Disney Pictures