Bienvenue chez les Ch’tis de Dany Boon

Le 2 mars 2008 par Guilhem dans Comédie

Notes

Réalisation
35%


Casting
65%


Scénario
55%


Photo
50%


Musique
43%


Intérêt
43%


Total Score
49%

49/ 100

Genre:
 
Réalisation:
 
Avec: , , , , , , , , ,
 
 
Scénario: , ,
 
Photographie:
 
Musique:
 
Pays:
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
Année De Production:
 
Durée: 106 minutes
 
Crédit photographique: Pathé Distribution
 
par Guilhem
La critique

Bienvenue chez les Ch’tis, le film événement ou le non-événement en soi. Si Dany Boon fait souvent l’acteur, il signe ici sa deuxième réalisation, deux ans après le succès La Maison du bonheur, à laquelle ce brave Athur a promis 4 millions d’entrées. Vu le succès en salle, matinée d’un bouche à oreille, il est fort probable que ce cap soit vite dépassé. Sans que l’on sache d’ailleurs pourquoi. En effet, hormis jouer encore une fois sur les clivages et les rapprochements, en faisant du sous Veber, le film de Boon se révèle être surtout un téléfilm qui pourrait très bien passer le samedi soir sur France 3.


Philippe Abrams (interprété par Kad Merad) est le directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie (Zoé Félix) dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, Philippe fraude afin d’obtenir une mutation sur la Côte d’Azur, en usant d’un vil stratagème. Démasqué, il sera muté à Bergues, petite ville du Nord.

Pour les Abrams, sudistes pleins de préjugés, le Nord c’est l’horreur, une région glacée, peuplée d’êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le « cheutimi ». Philippe ira seul. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami : Antoine (Dany Boon), le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive (Line Renaud) et aux amours contrariées. Quand Philippe revient à Salon, Julie refuse de croire qu’il se plait dans le Nord. Elle pense même qu’il lui ment pour la ménager. Pour la satisfaire et se simplifier la vie, Philippe lui fait croire qu’en effet, il vit un enfer à Bergues. Dès lors, sa vie s’enfonce dans un mensonge confortable.

Gags éculés, situations convenues, entrain trop bon enfant et mise en scène mollassonne, paresseuse et pataude, Bienvenue chez les Ch’tis repose donc finalement que sur le tandem Merad/Boon qui donne ici le meilleur d’eux-mêmes. Comme ça ne va pas super loin, notamment par rapport à leurs illustres prédécesseurs que seraient Louis de Funes, Bourvil, Pierre Richard et autres, on s’ennuie furieusement. D’autant que l’énergie manque cruellement et si Boon a appris chez Veber quelques ficelles du métier lors du tournage de La Doublure, on ne voit pas en lui la même exigence légendaire du maitre du tandem dissocié comique.

Alors Boon joue la carte de la sympathie, du vrai, du pur, de la gentillesse. C’est son arme de destruction massive et il s’y emploi donc avec des effets de manches assez redondants. Sans être totalement pisse froid, non seulement les gags sont du déjà vu mais surtout et clairement, ils sont tellement téléphonés que cela en est un brin pathétique.

Peut-être que l’on retiendra surtout au final le passage avec Michel Galabru, l’un des comiques de cette époque et de ce courant comique, à laquelle Boon aimerait tellement appartenir, qui symbolise à lui seul le clivage Nord/Sud et tourné à la manière d’Apocalypse Now. C’est en fait, la seule bonne trouvaille du film. Zoé Félix, découverte dans Déjà Mort, n’est vraiment pas faite pour la comédie. Reste également Anne Marivin, d’un certain point de vue (en étant gentil).

Bienvenue chez les Ch’tis n’est ni un mauvais film, ni un bon film pour la simple et bonne raison que c’est visuellement, donc formellement, un téléfilm. Tirer sur cette corde vieille comme la France entre le Nord et le Sud, il fallait encore oser le faire. Il l’a fait. Le film marche, tant mieux pour lui. Mais une chose est sûre, on est loin du niveau de la comédie française d’antan et des duos de comiques cités plus haut.


A propos de l'auteur

Guilhem
avatar

Créateur du site. Et accessoirement d'autres casquettes et rôles (beaucoup). Envoyez un mail à guilhem@cadependdesjours.com pour toute demande, question, suggestion ou demande plus formelle (courrier des lecteurs accepté aussi).

20 commentaires sur cet article



  1. avatar
     

    [...] ridicule : l’incompréhension autour d’une possible version américaine du franco-français Bienvenue Chez les Ch’tis cède rapidement la place à la consternation face à Quarantine, remake plan pour plan de [...]


  2. avatar
     

    [...] il avait connu de nombreux succès publics. Il était notamment l’heureux producteur de Bienvenue chez les Ch’tis, le film de Dany Boon qui a enregistré plus de 20 millions d’entrées dans les salles de [...]


  3. avatar
     

    [...] dans ce film la présence d’Omar Sy et celle d’Anne Marivin, l’actrice révélée par Bienvenue chez les chtis (et que les amateurs internautes aiment bien rechercher si elle est nue, cette brave Anne… allez [...]


  4. avatar
     

    [...] françaises à succès (Voir la bouse Coco ou encore le « téléfilm France 3″ Bienvenue chez les Chtis pour [...]


  5. avatar
     

    [...] Presque une deception.. Mais ça m’a permis de me rappeller qu’elle avait joué dans Bienvenue chez les Chtis, ce qui a pas mal accru sa popularité, vu le nombre de gens qui sont allé voir ce truc. En [...]


  6. avatar
     

    [...] revue, ça serait presque « Bienvenue pépé chez les vieux » pour parodier les Chtis et surfer sur le succès incompréhensible de ce film sauf que comme tout le monde semble faire le [...]


  7. avatar
     

    [...] fond de Nord-Pas-De-Calais, on a l’impression que Gavras cherche à faire de l’anti Bienvenue Chez Les Ch’tis. Sauf qu’à trop changer de style : un coup drôle, un coup pseudo poétique, un coup [...]


  8. avatar
     

    [...] contient pas trop de scène de sexe et encore moins de scène de franche rigolade à la manière de Bienvenue chez les Chtis, le summum de la blagounette en [...]


  9. avatar
     

    [...] Quivrin, l’acteur de 99F (entre autres choses) et d’Anne Marivin, connue depuis Bienvenue chez le Ch’tis (Comme tous ceux qui ont joué dans ce film). D’ailleurs Anne Marivin est nue dans ce film. [...]


  10. avatar
     

    [...] passé tout mes noëls jusqu’en 2004), et Zoé Felix est bien moins énervante que dans Bienvenue Chez Les Ch’tis (elle frôle parfois même la crédibilité). Mais non, ça prend pas. En nous faisant un mash-up [...]


  11. avatar
     

    [...] des Guignols de l’info à une époque et scénaristes d’Une affaire d’État, Bienvenue chez les Ch’tis, Astérix aux Jeux Olympiques, Maléfique ou encore Les Guignols de l’Info : la Fiction) [...]


  12. avatar
     

    [...] ça va continuer d’augmenter, les recettes seront vertigineuses et ça recommence comme avec Bienvenue chez les Ch’tis : Chimay, l’une des cinq principales villes du tournage propose déjà un circuit [...]


  13. avatar
     

    [...] un numéro consacré aux « films d’acteurs ». Et la grande gagnante de cette semaine, après Dany Boon et ses Ch’tis, Madonna, ses Obscénités et ses Vertus, Ben Affleck avec Gone Baby Gone et avant Ed Harris pour [...]


  14. avatar
     

    [...] petits gens ils font rien que s’entraider contre les méchants, un humoriste propulsé sur le devant de la scène grâce à un seul gros succès, Dany Boon (on peut pas dire que le reste de sa filmographie soit à se taper le cul par terre), [...]


  15. avatar
     

    [...] Les autres devront se contenter du remake américain de Bienvenue chez les Ch’tis. [...]


  16. avatar
     

    [...] fatiguer avec des traductions bêtes de films comme Bienvenue au Cottage pour lorgner du coté de Bienvenue chez les chtis, surement…) Bienvenue à Zombieland est donc un très grand n’importe quoi, dont la [...]


  17. avatar
     

    On devrait faire des films comme ça plus souvent.



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • robert-pattinson-in-the-rover
  • copyright Warner Bros. Records /DR
  • Battle-of-the-Bands-Ayers-Rock-Boat-Punk-Savage-Riposte logo
  • Extrait du film
  • Noé
  • copyright © Reprise records /DR
  • orgueb3
  • Le-dernier-diamant
  • 1386172803_EMMANUELA.
  • Captain America, le soldat de l'hiver Photo Chris Evans © The Walt Disney Pictures