Hyper tension de Mark Neveldine et Brian Taylor

Le 23 septembre 2007 par Guilhem dans Action

Notes

Réalisation
82%


Casting
77%


Scénario
60%


Photo
75%


Musique
70%


Intérêt
75%


Total Score
73%

73/ 100

Genre:
 
Réalisation: ,
 
Avec: , , , , , , , , ,
 
 
Scénario: ,
 
Photographie:
 
Musique:
 
Pays: ,
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
Année De Production:
 
Durée: 83 minutes
 
Titre original: Crank
 
Crédit photographique: TFM Distribution
 
par Guilhem
La critique

Sorti en salle en mars 2007, Hyper tension (Crank en version originale) est un film qui ne fait pas dans la dentelle. Un scénario simple : un homme (Jason Statham) qui va mourir dans une heure, à cause d’un empoissonnement, après avoir fait ce qu’il ne fallait pas faire avec le caïd du coin et c’est parti pour une folle course poursuite contre la mort, pour rechercher son meurtrier. Rien que ça.

Chev Chelios est un tueur à gages qui n’a pas rempli un banal contrat : la veille, il a en effet raté sa cible. Et ce matin-là, Chev est réveillé par un coup de téléphone de bien mauvaise augure. A l’autre bout du fil, le malfrat Ricky Verona lui apprend qu’il a été empoisonné dans son sommeil et qu’il ne lui reste qu’une heure à vivre.

Désormais, Chelios ne doit surtout pas rester immobile – sous peine de mourir d’un instant à l’autre : il lui faut stimuler son adrénaline pour empêcher le poison de provoquer un arrêt cardiaque. Dans une terrible course contre la montre, Chev parcourt les rues de Los Angeles, n’hésitant pas à affronter ceux qui osent se mettre en travers de sa route. Il n’a dorénavant d’autre choix que de trouver l’antidote lui permettant d’échapper à une mort certaine…

Hyper tension est un bon petit film de genre comme on n’en fait plus vraiment et pour peu que l’on aime les films débiles mais dont les prouesses techniques surpassent, et de loin, la qualité du scénario… Des hommages à la Guy Ritchie (avec Statham, ça se comprend un peu) en passant par Quentin Tarentino et Speed (pour le coté course contre la montre), ce film enchantera et fera le bonheur de ceux qui aiment lorsque la caméra a tendance à  bouger dans tous les sens et avec des plans serrés, en faisant fi de toute loi de l’abstraction dans certaines situations).

Avec un gros humour potache, parfois complètement lourdingue et vulgaire (mais toujours bien assumé pâr les deux réalisateurs), Hyper tension  cherche emballer le spectateur en lui procurant un maximum de fun, des scènes à la limite du ridicule et du foutage de gueule vis-à-vis des Etats-Unis (le fameux chauffeur de taxi que le héros balancera en criant « al quaida »). Ce n’est donc pas un film qui fait dans la dentelle, mais ce n’est pas un film exempt de qualités, de par le mélange de gags, de musiques détournées de films célèbres (la scène de la moto est éloquente à ce sujet).

Ce film pourra heurter ceux qui ne sont pas adeptes de ce genre de productions, à savoir : humour potache, action, punchline, girlfriend à la limite du ridicule (même si la scène de sexe  dans Chinatown est assez tordante, pour qui aime ce genre d’humour, bien gras, bien lourd, comme le reste du film). Même si on est amateur du genre, on pourra tout de même reprocher au film de s’essouffler pourtant sur la fin,  même s’il est assez court (le fameux une heure et demie, transformé ici en 1H et 23 minutes) des campagnes, qui assure toujours et encore plus de diffusion en salle). Mais  il n’en reste pas moins une petite surprise dans le genre film à petit budget et gros effets.


A propos de l'auteur

Guilhem
Photo du profil de Guilhem

Créateur du site. Et accessoirement d'autres casquettes et rôles (beaucoup). Envoyez un mail à guilhem@cadependdesjours.com pour toute demande, question, suggestion ou demande plus formelle (courrier des lecteurs accepté aussi).

7 commentaires sur cet article



  1. avatar
     

    […] mal fichu et surtout lorgne difficilement du coté de son maitre, The Game, avec une touche d’Hypertension (voire une grosse touche tellement le canevas de départ sont […]


  2. avatar
     

    […] est un film irrévenrencieux au possible et tout comme Hyper tension (oui, je sais j’aime placer ce film, qu’il faut avoir vu merde), il tape dans […]


  3. avatar
     

    […] à couper le beurre. C’est juste dommage que même dans ce genre, des films comme Shoot em up ou Hyper tension sont allés beaucoup plus loin dans un bon gros délire bien foutraque. Ici, on sent que le film se […]


  4. avatar
     

    […] reprend donc le même point de départ qu’Hyper tension en y changeant deux ou trois éléments. Si les acteurs sont les mêmes et l’intrigue […]


  5. avatar
     

    […] Game (Gamer) est le troisième film réalisé par le duo Mark Neveldine et Brian Taylor, après Hyper tension 1 et 2 (Crank 1 et 2, ce dernier n’étant pas sorti en salle, d’ailleurs). Si les deux premiers […]


  6. avatar
     

    […] noter la présence d’Efren Ramirez, acteur fétiche de Taylor et Neveldine, réalisateurs des Hypertension et Ultimate Game, même s’il est bien entendu, avec son physique, le larbin de […]


  7. avatar
     

    […] chez nous en mettant en avant la désormais connue Bai Ling, égérie des films de genre, comme Hyper tension et autres bonnes productions du […]



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • Tha Blue Herb Stilling, Still Dreaming pochette
  • phox
  • Sans titre
  • Trognes court metrage
  • Les Cartes du Pouvoir
  • Luther Vandross Never Too Much cover
  • Pride film still
  • ballae entre les tombes liam neeson
  • aqme nouvel album 2014 Couverture
  • lucy Scarlett Johansson Luc Besson Photo Dehors Couverture