Ghost Rider de Mark Steven Johnson

Le 21 février 2007 par Guilhem dans Action

Notes

Réalisation
45%


Casting
70%


Scénario
65%


Photo
50%


Musique
50%


Intérêt
45%


Total Score
54%

54/ 100

Genre: , ,
 
Réalisation:
 
Avec: , , , , , , , , ,
 
 
Scénario:
 
Photographie:
 
Musique:
 
Pays:
 
Distributeur:
 
Date De Sortie:
 
Année De Production:
 
Durée: 110 minutes
 
Titre original: Ghost Rider
 
Crédit photographique: SND
 
par Guilhem
La critique

Ghost Rider n’a jamais bien trop marché en France. Ce n’est pas le personnage que l’on connait le plus et il est facile de le caricaturer en diable (ho ho ho). D’autant plus avec qu’avec son crâne de feu, c’est presque un sosie de Skeletor. Réalisé par Mark Steven Johnson, il avait tout pour rejoindre son dernier film tiré d’un comic, à savoir Daredevil. Mais même s’il souffre de pas mal de défauts, cette adaptation reste fidèle à la bande dessinée, qui n’a jamais été d’ailleurs qu’un personnage secondaire, comme Ant-Man, Thor, Moon Knight dans l’univers Marvel, loin loin derrière les grosses pointures comme Spiderman, les X-men ou même les 4 fantastiques ou Iron Man ((Dont l’adaptation sur grand écran est prévue pour 2008, si tout va bien.)).


Pour sauver son père victime d’un accident, le cascadeur moto Johnny Blaze (Nicolas Cage) a vendu son âme au diable. Mais ce marché a un prix qu’il ne tarde pas à découvrir : humain la journée, il devient le Rider la nuit, un chasseur de primes avec une tête de mort enflammée traquant les âmes échappées de l’enfer.

Lorsque Roxanne (Eva Mendes) est menacée, Johnny décide d’utiliser ses pouvoirs pour se retourner contre son Maître.

Comme Cage est un fan de comics, il a toujours voulu faire un film de sup’ héros. Alors il a dit oui à Ghost Rider parce que c’était quand même un mec cool dans les années 70-80 et qu’en plus, il était cascadeur. Sauf que voilà, c’est surtout un film américain. Donc avec de la culture américaine que l’on aime trop s’approprier comme si c’était la notre. Les cascadeurs en moto sont des beaufs pour nous généralement. Les thèmes choisis ne nous parlent pas. Et la conquête de l’ouest plus vraiment, avec ses thèmes attachés et intégrés encore moins, pour peu d’ailleurs qu’elle aussi nous ai parlé vraiment un jour.

Mais ce brave Ghost Rider ne mérite pas le bucher pour autant. Déjà parce qu’il fallait oser sortir ce personnage du placard ou presque. Ensuite, parce qu’essayer de ne pas trop faire un film dégueulasse lorsque l’on est le réalisateur de Daredevil était déjà un pari en soi. On sent que le réalisateur a pris plus de plaisir à faire ce film, comme le montre la chevauchée entre les deux Ghost.

La thématique de la série est évidemment dépassée et le scénario encore une fois trop campée sur une opposition qui est trop blanche/noire. Il aurait été peut-être plus cool de sortir un film sur la deuxième série dans les années 1990, avec un personnage plus jeune.

Mais les effets spéciaux sont ici réussis. L’ambiance fait très western et si on oublie 5 minutes le jeu de Cage qui avait décidément plus envie de payer ses dettes que de faire le film de sa vie, on peut apprécier ce petit film à sa juste valeur, c’est-à-dire une adaptation de comics sans prétention ni effet outrancier et morale à la con.

Parce que l’esprit comics, ce n’est pas seulement du Watchmen ou du Clown (pardon, le Joker). C’est aussi un peu beaucoup ces BD qu’on lit tous les mois et qu’on a rêvé qu’elle soit un jour adaptée au cinéma. Dont acte.|


A propos de l'auteur

Guilhem
avatar

Créateur du site. Et accessoirement d'autres casquettes et rôles (beaucoup). Envoyez un mail à guilhem@cadependdesjours.com pour toute demande, question, suggestion ou demande plus formelle (courrier des lecteurs accepté aussi).

6 commentaires sur cet article



  1. avatar
     

    [...] deux ou deux demi-fours (Daredevil et Ghost Rider, ce dernier avait néanmoins quelques qualités de fanboys), Mark Steven Johnson tente de se [...]


  2. avatar
     

    [...] Ghost Rider (2007), où elle jouait Roxanne Simpson dans le film basé le Comics du motard à la tête de mort [...]


  3. avatar
     

    [...] Nicolas Cage qui enfile encore ici le costume de super héros si l’on peut dire, comme dans Ghost Rider), dans la scène de l’entrepôt, fait le métier est réellement utilisé à bon escient. [...]


  4. avatar
     

    [...] 70, bien plus honnête que ce Hell Driver. Ici, son rôle, sans être aussi mauvais que dans Ghost Rider, est assez quelconque. Billy Burke, le méchant de l’histoire, essaye d’être très très [...]


  5. avatar
     

    [...] ceci dit, c’est le point d’orgue du film. En effet, là où Ghost Rider avait échoué dans sa tentative de dresser un portrait des comics collant à ce que les fans [...]


  6. avatar
     

    [...] Il y a quelques gros et grands succès pour beaucoup de ratés. Celui du premier volet de Ghost Rider était dans la deuxième catégorie. Réalisé par celui-là même qui avait rendu la plus [...]



Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. L'inscription est gratuite.

La selection des actu
  • AltJ
  • Pour que Pendant les Travaux le cinéma reste ouvert reste à l'antenne
  • Sin City 2 photo film la suite sur CDDJ Couverture
  • 2657694088_small_1
  • THE WHO 03
  • REDSKYUNE
  • mesures
  • copyright Ayers Rock Boat Lyon /DR
  • REDSKY2
  • robert-pattinson-in-the-rover